Espagne : une crise sans fin

30 Avril 2012
Notez



Au second trimestre 2010, le nombre de demandeurs d'emploi espagnol atteignait 4,612 millions, soit 20,05 % de la population active. Le chiffre était d’autant plus inquiétant que deux ans plus tôt, il n’était que de 8 %. Deux ans plus tard, la situation ne sait pas arranger : l’Espagne comptait à la fin du premier trimestre près de 5,7 millions de chômeurs, soit un taux de 24,44 %. Le plus élevé depuis le début de la série statistique en 1996, selon les chiffres publiés vendredi par l’Institut national de la statistique (Ine). Fin 2011 où le taux de chômage atteignait 22,85 %.

Espagne : une crise sans fin
Une mauvaise nouvelle qui n’est pas arrivée toute seul puisque dans la foulée Standard & Poor’s a dégradé la note de la dette espagnole de deux crans à BBB+. L’agence de notation ne croit pas aux prévisions avancées par le gouvernement. Madrid veut réduire son déficit de 8,51 % du PIB en 2011 à 5,3 % en 2012 puis 3 % en 2013. Pour Standard & Poor’s, le gouvernement ne pourra pas faire mieux que 6,2 % en 2012 et 4,8 % en 2013.

La nouvelle Grèce

"Dans un environnement de contraction économique, et contrairement à nos prévisions précédentes, nous pensons que la trajectoire des finances publiques de l’Espagne va probablement se détériorer", estime l’agence. Stephen King, l’économiste en chef de HSBC, est encore plus fataliste : "La situation en Espagne est en train de se muer en situation à la grecque : la récession est tellement profonde que quand vous faites un pas en avant vers l’austérité, cela vous amène deux pas en arrière".

Et les choses pourraient empirer rapidement à cause des banques espagnoles. Selon la Banque d’Espagne, ces dernières accumulaient, fin 2011, 184 milliards d'euros d'actifs immobiliers "problématiques" dans leurs bilans, soit 60 % de leur portefeuille. Pas sûr qu’elles soient capables d’y faire face. Dans ce cas là, elles seraient obligées de se tourner du côté de… l’État.

           



1.Posté par La_rebelle le 07/05/2012 00:15

Quand la Troïka met trop de grains de sable, la machine ne peut que s'enrayer, avant de s'arrêter.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Juillet 2013 - 11:33 Dette : la boule de neige grandit

Lundi 15 Juillet 2013 - 08:38 La règle d’or n’a rien changé !


Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com



Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Inégalité record en Angleterre ! http://t.co/lkJmz85Irz
Jeudi 21 Août - 15:27
Hollande et la déflation... http://t.co/46tBylcrPW
Jeudi 21 Août - 15:11
Les banques privées suisses n'ont pas le sourire http://t.co/5N1tmYLeTY
Jeudi 21 Août - 14:43
Vive les dividendes ! http://t.co/I3yA8STFaX
Mercredi 20 Août - 17:42






Lexique de Sciences économiques et sociales


bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com