Des retraités précaires

8 Mars 2010
Notez

En plein débat sur le financement des retraires, la question du montant des pensions n'est pas abordée. Pourtant, en France, 50% des retraités touchent moins que le SMIC. Pour de nombreux retraités, les fins de mois deviennent de plus en difficiles. Il y a deux ans, Economie et société faisait le point sur ce phénomène. Aujourd'hui, rien n'a changé.



Article publié pour la première fois le 07/03/2008

Des retraités précaires
"Pour ma retraite, je touche seulement 700 euros par mois. C’est très dur pour moi de boucler mon budget. Le mois dernier, j’ai failli aller au Resto du cœur. Il ne devrait pas y avoir de pension en dessous du Smic. Nous avons travaillé toute notre vie, et une fois retraités, nous devenons pauvres" témoigne, énervée, Simone, retraitée depuis 3 ans. C’est ce constat qui a poussé les retraités à manifester, ce jeudi, à Paris et en Provence. Ils étaient plusieurs milliers dans les rues (3000 selon la police et 5000 selon la CFDT) pour réclamer qu’il n’y ait plus de retraite en dessous du Smic.

Si cette revendication a autant rassemblé de manifestants, c’est qu’en France plus de la moitié des retraités touchent moins que le SMIC. François Chérèque (CFDT) a demandé une "revalorisation générale des pensions, au minimum conforme à l’évolution du pouvoir d’achat". Car c’est la hausse de l’inflation qui a fait basculer de nombreux retraités dans la pauvreté. "Comment un pays aussi riche que la France peut avoir des retraites aussi basses ?" s’interroge un syndicaliste.

17% des retraités de droit direct perçoivent une retraite inférieure à 600 euros

En 2007, les retraites ont été augmentées de 1,1% alors que l’inflation était de 2,6%. Pour de nombreux retraités, cette revalorisation a été perçue comme une insulte. D’autant plus, que c’est un électorat qui a majoritairement voté en faveur de Nicolas Sarkozy car il avait fait du pouvoir d’achat des retraités un thème central de sa campagne. "Nous nous sentons laisés", confie un retraité, "nous voulons que cela change. J’espère que notre Président entendra notre détresse". Environ 17% des retraités de droit direct perçoivent une retraite totale inférieure à 600 euros.

Les syndicats veulent une revalorisation du minimum contributif (de l'ordre de 600 euros, il est destiné aux retraites de base à taux plein de faible niveau). Hier, une délégation intersyndicale a été reçue par un conseiller du Premier Ministre, mais pour l’instant, aucune proposition n’a été faite. Le gouvernement s’accroche aux promesses de campagne : revalorisation du minimum vieillesse de 25% au cours du quinquennat. Aucune date n'a été encore précisée. En attendant, le gouvernement va verser à ces bénéficiaires, fin mars, une prime de 200 euros.




1.Posté par Mister Pro le 09/03/2010 16:18

Papier très intéressant. La retraite est un sujet très problèmatique. Malheureusement, pas sûr qu'il n'ait de solution. Une chose est sure, il ne faut pas compter sur la retraite de base. Il faut également mettre de côté.

Enfin, j'ai le temps. J'ai encore 40 ans de cotisation...lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com