Contrepied à venir sur le métal doré ?

11 Août 2016
Nicolas Chéron
Notez



Depuis le début de l’année 2016, l’or enregistre une performance de 27% et ressort comme l’un des grands gagnants, à l’opposé des indices boursiers. La hausse du métal jaune a été soutenue principalement par trois facteurs : la chute des rendements obligataires qui a redoré le blason de l’or malgré son rendement nul (mais toujours supérieur à un rendement négatif), l’aversion au risque, puisque de nombreux indices européens évoluent encore dans le rouge en 2016 et, enfin, une consolidation du dollar américain qui profite évidemment à tous les actifs libellés en dollars, dont les matières premières.

Un impact positif du Brexit

Depuis un mois, les cours de l’or évoluent entre 1 310 dollars et 1 375 dollars au gré des statistiques américaines, qui influent sur la politique monétaire américaine et donc le dollar. Or, depuis deux séances, le dollar a pâti de prises de bénéfices et le métal jaune semble vouloir sortir de sa consolidation, potentiellement par le haut. Simple réaction épidermique ou prémisses de redémarrage haussier, cela reste difficile à dire. Mais alors que les investisseurs semblent privilégier une sortie par le haut, dans le sens légitime de la tendance, un autre scénario pourrait prendre forme !

En effet, lorsque l’on étudie le dollar américain, on se rend compte qu’une impulsion haussière lors du Brexit semble avoir fait naître une dynamique haussière. Ci-dessus, nous pouvons constater que le dollar index échéance septembre 2016 arrive sur une zone clé, à 95,35 points. Et si le dollar américain n’allait pas plus bas ? Et si la monnaie américaine devait continuer d’être recherchée puisque la Fed semble vouloir maintenir son cap de hausse de taux ? Le potentiel du dollar baissier serait alors restreint et une hausse au contraire prendrait tout son sens. En d’autres termes, si le dollar devait casser son oblique puis ses plus bas récents à 95 points, l’or en profiterait certainement. Mais dans le cas contraire, si un rebond devait prendre forme ici, tout l’inverse se produirait et la réaction haussière du jour sur l’or serait alors rapidement contrecarrée.

Un canal haussier

Graphiquement, les cours de l’or sont comprimés dans un triangle chartiste dont la hauteur fait 60 dollars. En cas de sortie par le haut et de cassure des 1 365 dollars (plus hauts en clôture), les 1 400/1 420 pourraient alors être à portée. A l’inverse, en cas de sortie par le bas, un retour vers 1 260 dollars pourrait alors prendre forme. Vous remarquerez que revenir sur cette zone de prix reviendrait pour les cours de l’or à travailler de nouveau la borne basse du canal haussier, qui encadre ce métal précieux depuis le mois de février.

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est stratégiste pour CMC Markets.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com