Prix des carburants : la taxe flotte mais pas dans le bon sens !

29 Novembre 2012
Notez



Le gouvernement vient d’annoncer qu’il mettrait fin au dispositif provisoire contre le coût des prix du carburant. Le dispositif provisoire du gouvernement, avec une légère baisse des taxes, avait été décidé afin de donner le temps de la réflexion pour trouver un "dispositif pérenne".

Encore aucun dispositif pérenne

Didier Bollecker, président de l'Automobile Club Association (ACA)
Didier Bollecker, président de l'Automobile Club Association (ACA)
En matière de "dispositif pérenne", les pouvoirs publics ont opté pour une taxe flottante, mais à priori elle ne flotte que vers le haut ! Le retrait du projet chèque carburant n’est donc pas étonnant dans la mesure, où dès le 5 avril 2011, l’Automobile Club Association estimait que "le projet de chèque carburant est techniquement complexe et nécessite des discussions avec les industriels de la filière, voire avec les partenaires sociaux".

La volonté du gouvernement de vouloir stimuler la concurrence sera certainement insuffisante pour lutter contre la cherté des prix à la pompe qui pénalisent en priorité les habitants des banlieues, des campagnes et des petites villes, et plus généralement les plus modestes d'entre nous, qui n'ont pas la chance de pouvoir habiter dans les quartiers centraux des grandes villes.

Conserver un coût acceptable à la mobilité

Il est donc nécessaire de conserver un coût acceptable à la mobilité. La remise en place d’un dispositif de stabilisation des prix comme la "TICPE flottante" est simple à mettre en œuvre et constituerait une mesure à la fois intelligente, populaire, sociale et favorable à la reprise économique ! Au-delà de la mise en œuvre d’un tel dispositif, l’Automobile Club Association maintient sa demande de suppression de la TVA pesant sur la TICPE.

À propos de l’auteur : Didier Bollecker est président de l'Automobile Club Association (ACA), organisation apolitique, regroupant plus de 700 000 membres actifs. L’ACA défend les intérêts des usagers de la route, tout en cherchant à accroitre les bénéfices sociétaux que peuvent apporter une meilleure sécurité routière, une meilleure protection du consommateur, une meilleure protection de l’environnement, et la promotion d’une mobilité durable pour tous.




1.Posté par La_rebelle le 03/12/2012 01:28

Nos élus ont le cerveau tellement embroussaillés, qu'ils vont encore nous pondre une véritable usine à gaz.

2.Posté par éco carburant le 17/01/2013 14:54

Le coût du carburant est élevé, ça on le sait et malheureusement, on ne peut pas y faire grand chose. Par contre, là où on peut faire quelque chose c'est sur notre propre conduite. Conduire de manière écologique ça s'apprend et il y a pas mal de notions et techniques que beaucoup de monde ignore certainement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Onboarding : La technologie, alliée des néobanques face aux obligations réglementaires:... https://t.co/AuTdljeTEM https://t.co/j9N7yitVpY
Mardi 19 Septembre - 11:32
La politique monétaire sur le fil: Plus de deux ans après une création monétaire sans... https://t.co/pQrYU8qK74 https://t.co/JRNX4vZSO9
Mardi 19 Septembre - 11:22
RT @nbouzou: Comment recréer des emplois pour les classes moyennes à l'heure des robots et de l'IA ? Ma tribune pour Challenges. https://t.…
Mardi 19 Septembre - 11:12
RT @vincent_paes: "Nous assistons à une concentration du marché" Dominique Gaillard @Ardian # privateequity https://t.co/dRi72MMkPh
Mardi 19 Septembre - 11:12





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com