​Brexit : l’Europe en panne !

29 Juin 2016
Daniel Gerino
Notez



Quelle suite au Brexit ? Soit la Grande Bretagne obtient des accords commerciaux d’exception afin de protéger l’économie de l’Union européenne mais ce serait ouvrir la boîte de pandore pour les autres pays de l’Union Européenne. Soit aucune « aide » n’est envisagée pour donner un exemple aux autres pays de l’UE et le PIB européen va être impacté. Le choix est difficile. Une chose est sûre, les banques centrales vont être à la manœuvre pour limiter la casse.

Mais quid de l’Europe ? Saura-t-elle entendre les peuples qui rejettent cette construction ? Mr Junker est d’un silence assourdissant ! Comment peut-on avoir confiance dans une institution dont les dirigeants eux-mêmes ont abdiqué ? Quid de la City ? Perte du passeport européen, perte du droit de traiter l’euro, chute de l’immobilier à redouter et effet richesse mis à mal. En prime, un risque de dislocation du Royaume Uni. Mais peut-on se payer le luxe de perdre la deuxième puissance économique européenne ? La réponse est non. Il faudra donc acter des accords particuliers envers la Grande Bretagne.

Celle-ci sera aidée par une baisse drastique de sa devise rendant l’économie britannique plus compétitive. La Grande Bretagne débutera la première le cycle de remontée de son inflation toujours propice à la reprise d’un cycle de croissance. Autre avantage : l’arrêt de sa contribution au budget européen qui s’élève à ce jour à 0.50% de son PIB. Aujourd’hui la bourse anglaise est celle qui corrige le moins. C’est donc bien l’Europe qui est la première perdante. Mais la correction sur les bancaires est excessive. Il y a donc des opportunités à saisir !

A propos de l'auteur : Daniel Gerino est président et directeur de la gestion de Carlton Sélection.


Daniel Gerino


1.Posté par puggioni le 03/08/2016 06:25

Plus de besoin de banque, avant d'avoir un crédit, avec des conditions favorables.Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto, pour la création de vos propres entreprise, pour vos besoins personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels allant de 2000 jusqu'à 1.000.000 avec un taux d'intérêt nominal de 1,5% quel que soit le montant. Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt le montant exact que vous souhaiteriez et la date.Nous contacter entreprise 10 rue de Chaumont, 75019 Paris
puggioni-christophe@hotmail.com
Nous appeler 06 54 87 58 08

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Onboarding : La technologie, alliée des néobanques face aux obligations réglementaires:... https://t.co/AuTdljeTEM https://t.co/j9N7yitVpY
Mardi 19 Septembre - 11:32
La politique monétaire sur le fil: Plus de deux ans après une création monétaire sans... https://t.co/pQrYU8qK74 https://t.co/JRNX4vZSO9
Mardi 19 Septembre - 11:22
RT @nbouzou: Comment recréer des emplois pour les classes moyennes à l'heure des robots et de l'IA ? Ma tribune pour Challenges. https://t.…
Mardi 19 Septembre - 11:12
RT @vincent_paes: "Nous assistons à une concentration du marché" Dominique Gaillard @Ardian # privateequity https://t.co/dRi72MMkPh
Mardi 19 Septembre - 11:12





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com