Trois quart de vie en bonne santé

23 Avril 2012
Notez



En 2010, les Françaises avaient une espérance de vie de 85,3 ans (contre 84,8 en 2008) et les Français de 78,2 ans (contre 77,8 ans). Mais outre l'espérance de vie, les démographes étudient également combien de temps les populations peuvent espérer vivre en bonne santé : c'est "l'espérance de vie sans incapacité" (EVSI).

63,5 ans pour une femme, 61,9 pour un homme

Trois quart de vie en bonne santé
Et contrairement à l’espérance de vie, l'EVSI baisse légèrement. Selon l’INED, celle des femmes est passée de 64,6 ans à 63,5 ans entre 2008 et 2010 ; et de 62,7 ans à 61,9 ans pour les hommes. Selon les chiffres de l'Insee, l'espérance de vie en bonne santé avait entamé sa légère baisse en 2006. Ainsi, en 2010 les hommes pouvaient espérer vivre en bonne santé 79,1 % de leur espérance de vie totale contre 80,6 % en 2008 et les femmes 74,4 % contre 76,1 %.

La France ne fait pas exception puisque les autres pays européens ayant des espérances de vie élevées sont également touchés par ce phénomène. "Dans les pays où l'espérance de vie est déjà élevée, les gains d'années de vie se font aux âges les plus élevés, donc lorsqu'on est en moins bonne santé", a déclaré à l'AFP Jean-Marie Robine, l'auteur de l'étude, pour expliquer ce phénomène.

Des chiffres qui vont sans aucun doute peser dans le débat de l'âge de départ à la retraite. En effet, à quoi sert de travailler toute sa vie si c'est pour se retrouver en incapacité au moment de partir à la retraite. Autre sujet ouvert par cette tendance : à quoi sert de vivre vieux si l'on est cloué dans un lit d'hôpital. Les progrès de la médecine ne sont pas sans conséquence.

Adaptation de l’habitat

"Le meilleur moyen d’éviter, parmi les causes de la dépendance, les incapacités physiques, reste l’adaptation de l’habitat. Pour accompagner la vieillesse en bonne santé, la France a besoin d’une politique d’adaptation massive de l’habitat pour prévenir les chutes, premier pas vers la dépendance accidentelle. En Suède par exemple, les hommes et les femmes vivent dix années de plus qu’en France sans incapacité. Parce que 80 % des Suédois sont équipés chez eux d’un système de téléalarme, contre 10 % des Français", explique Muriel Boulmier, auteure du rapport au ministre chargé du Logement "Bien vieillir à domicile : enjeux d’habitat, enjeux de territoires" publié à la Documentation française le 21 mars dernier.




1.Posté par Garnier le 27/04/2012 12:09

Il s'agit ici d'une véritable mesure. A quoi peut bien servir de vivre si c'est pour devenir malade ? La santé est le bien le plus précieux que chacun peut détenir. Je vous invite a ce propos à lire ma chronique "la santé dans tous ses états" publiée dans médiapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/denis-garnier/090412/la-sante-dans-tous-ses-etats
La conclusion:
Oui, le seul fait de naître impose la dignité et le respect. La bonne santé de tous est une richesse incommensurable auquel aucun homme ne peut porter atteinte sans s’exclure d’un monde qui fait société. Les grandes espérances ne peuvent reposer que sur la volonté de la recherche efficiente du bien être de chacun pour assurer la plénitude d’un monde meilleur que celui qui nous a accueillit. Telle doit être notre ambition pour refonder une société juste, solidaire et donc attentive aux siens, seules conditions d’une bonne santé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Retraites : garder une vision à long terme https://t.co/dViHZaFYCU via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: #Licornes : sous le soleil des #fonds https://t.co/bLq2RwCrNQ #start-up
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Les ambitions de @PhilippeARRAOU à la tête de @bdofrance https://t.co/Sffw6A1bEp
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com