Taxons les scannettes !!!

22 Avril 2011
Dominique Mauri
Notez



Taxons les scannettes !!!
Dans un premier temps ; nous pouvons dire qu’il y a toujours eu une forte attente de la part des consommateurs pour manifester leur mécontentement à l’installation des scannettes. Ou, plus exactement, si le nombre des caissières n’avait pas subi de baisse d'effectif, il n’y aurait pas eu vraiment de problèmes. Face à cette insatisfaction la pétition semble l’exutoire le plus approprié puisque, à chacune de nos manifestations, il nous fut demandé si nous avions une pétition à faire signer, alors que ce n’était pas forcément à l’ordre du jour. D'autre part, les clients ne se sentent pas suffisamment l’âme révolutionnaire au point de porter une pancarte exprimant leurs sentiments, même pendant une heure.

Signez la pétition, taxons les scanettes.

Une course effrénée à la productivité

Ceci dit, notre nouvelle démarche étant plus exigeante que la première, aussi bien dans sa demande que par la nécessité de se rendre sur internet, nous espérons qu'elle sera aussi bien accueillie. Ensuite du côté des destinataires de notre première pétition, c'est-à-dire les directeurs de supermarché, il semblerait qu'aucun des commerces que nous avons contactés n’ait jamais réduit son personnel consécutivement à l’installation des scannettes. Aucun ne remet en question sa politique commerciale ni n'émet de doute sur l'opportunité d'installer leurs appareils. Ils sont motivés par la crainte de ne plus être dans le coup et d'être pris de vitesse dans la course à la rentabilité (restons polis). En résumé : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Certain clients n’apprécient pas la pénurie des caissières organisée pour les forcer à devenir collaborateurs de la déshumanisation de la société, du commerce et de l’augmentation du chômage. Chacun sait qu'il est nul besoin de licenciement pour que certains secteurs de l’économie « dégraissent ». Désire-t-on survivre dans une société technoscientiste gouvernée par l'avidité du profit et dont les conséquences sont nettement une augmentation de l'individualisme et de l'égoïsme: (tu es maître à bord de ton chariot, tu peux faire tes courses tout seul, tu n'as plus besoin de personne).Peut-être cherche-t-on à détruire le dernier rempart symbolique à la surconsommation que la caissière aurait pu évoquer ?

L’homme doit désormais être uni à la machine

Et qu'en est-il de ces caissières au métier si pénible qu'il faut le supprimer ? (tout comme pour les pompistes, les postiers...) Ne pleurons pas sur les métiers disparus dans une période où le chômage n'existait pratiquement pas. Ne serait-ce pas l'environnement, la robotisation humaine due à la mise en concurrence avec les machines - entre autres choses - qui seraient responsable de cette pénibilité accrue dans tous les secteurs d'activités ? Même notre président, si nous l'assaillons de travail au point qu'il n'a plus le temps de dormir ne désirerait-il pas laisser sa place ? Si, autrefois, l'homme pouvait espérer faire un avec la nature, il doit maintenant être uni à la machine.

Pour ceux qui pensent aller plus vite grâce à scan-lib. Ne serait ce pas justement dû à l'organisation de la pénurie des caissières ? Les utilisateurs de scannettes ne voient-ils pas qu'ils se rendent complices de l'augmentation du chômage et des déficits qui vont avec ? Un profit immédiat et non réfléchi dans le domaine économique ne provoque-t-il pas des conséquences aussi désagréables que dans le domaine écologique ?

Nous pouvons nous poser la question : les magasins ne détérioraient-ils pas intentionnellement leurs services avant même l'installation des scannettes? (nombre de caissières et étiquetage) De plus, les supermarchés prétendent vouloir nous faire gagner du temps alors que les rayons sont déplacés régulièrement dans le but contraire.

Caissières et clients : tous dans le même panier

Un problème se pose. Comment les supermarchés pourront-ils satisfaire à la fois les clients pressés et ceux qui ne supportent pas la déshumanisation ? Aussi il nous a semblé judicieux de lancer une autre pétition visant à ralentir efficacement la déshumanisation du commerce et de la société en général. Cette idée nous avait été suggérée par les signataires de notre première pétition. Cette suggestion n'est pas saugrenue puisque, de l'avis même d'un directeur de supermarché: "il aurait fallu taxer les machines dès le début".

Comme chacun sait, il n'est jamais trop tard pour bien faire. Aussi, sous la dénomination : "taxons les scannettes", nous demandons au Ministre de l'Économie, de l’Industrie et du Commerce la création d’une taxe de compensation sociale sur les automates des services. Cette taxe remédierait aux pertes sur les comptes sociaux et ralentirait les craintes face à la dématérialisation des caissières, de la monnaie - mais pas des machines. Il est à noter qu’une taxation dans le commerce intérieur du pays ne nuira pas à la compétitivité de la France. Si notre démarche ne porte pas de fruit immédiat nous espérons qu'elle constituera le support d'un terreau fertile pour beaucoup.

Clients, employés : tous trimballés.
Employées qui doivent collaborer à une politique destructrice d'emplois.
Clients marionnettes qui courent dans des rayons qui changent sans cesse de place.
Clients guignols qui profitent des scannettes gratuitement pour faire le travail des caissières.

C’est pourquoi je vous invite à signer la pétition, taxons les scanettes.


Dominique Mauri

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Les finances du PS et des Républicains dans le rouge https://t.co/aLeX9JIPPg
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: Entretien avec @stephanebellec et @MickaelReault : "La #blockchain sera perçue comme un gage de sécurité » https://t.co/2…
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: L'offensive d' @amazon dans la #distribution alimentaire https://t.co/jMxrxzw2pO
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: Le paradoxe de la #France : 3,4 M de #chômeurs, 300 000 #emplois non pourvus...
Mercredi 28 Juin - 12:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com