TPE : "l’impact du manque de financement est dramatique"

28 Juillet 2011
Propos recueillis par Vincent Paes
Notez



Entretien avec Christian Fleuret, président de Finaréa

Décideurs : Quel bilan faites-vous du statut d'auto-entrepreneur depuis son lancement ?

Christian Fleuret : Je suis assez perplexe quant à la réelle capacité de voir des auto-entrepreneurs devenir de « vraies entreprises ». Majoritairement, ce statut est très largement utilisé par des consultants qui demeurent seuls et je n’assimile pas ce type de statut à une entreprise.

Décideurs : Êtes-vous d’accord avec les critiques faites par les artisans qui crient à une concurrence déloyale ?

C. F. : Oui, je partage cette critique pour les raisons exposées ci-avant.

Décideurs : Pour se développer, quels sont les différents types de financement dont disposent les TPE ?

TPE : "l’impact du manque de financement est dramatique"
C. F. : Les TPE qu’on ne doit pas assimiler à des PME se trouvent extrêmement démunies pour trouver des financements, qu’il s’agisse de fonds propres ou de concours bancaires. Je salue à cette occasion l’initiative du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables via son comité de financement auprès duquel je siège, d’avoir concrétisé un accord avec les Banques Populaires afin de faciliter l’accès au crédit des petites entreprises dans la limite de 25 000 euros.

Création d’un livret E pour financer les TPE

Je salue également la réflexion portant sur la création d’un livret E sous réserve que les crédits qui en découlent soient bien ciblés vers les TPE. Enfin, étant remarqué que les PME (généralement + de 20 salariés et jusqu’à 250) trouvent relativement facilement des financements, en particulier en fonds propres. Il serait à mes yeux indispensable que la loi TEPA en son volet ISF PME, soit strictement réservée au renforcement des fonds propres des TPE de moins de 20 salariés.

Décideurs : Plus largement, la France souffre d'un manque de financement. Quel est l'impact sur le tissu industriel français ?

C. F. : Pour être précis, la France souffre de deux problèmes majeurs en ce domaine : le financement des TPE et le financement des grandes PME pour devenir des ETI. Pour ce qui est des TPE, l’impact est dramatique car on délaisse un vrai creuset de développement, les TPE d’aujourd’hui pouvant devenir les grandes PME de demain qui manquent tant à notre pays.

Décideurs : Quelles solutions proposeriez-vous pour remédier à ce problème ?

C. F. : Outre les suggestions en matière de financement ci-avant détaillées, une remise à plat des problèmes de seuils est indispensable pour éviter de continuer à inciter par ce biais les toutes petites entreprises à rester de toutes petites entreprises.


Propos recueillis par Vincent Paes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Ce que va changer le règlement européen sur les données personnelles ?: Le Règlement... https://t.co/g0v2dDD3dB https://t.co/bhbid8V8eg
Jeudi 22 Juin - 12:20
La croissance des prestations sociales au niveau le plus bas depuis 1959: La Direction... https://t.co/y7QuppJJxQ https://t.co/dI6zPkiApa
Jeudi 22 Juin - 12:09
Royaume-Uni : l'inflation s'envole: Hausse de l’inflation, dépréciation de la livre sterling, stagnation des... https://t.co/70FoQh92vY
Mercredi 21 Juin - 12:23
La France et l'Intelligence artificielle : relever le défi de la compétitivité: La... https://t.co/HM07Y7bpKe https://t.co/7Foc2KRTeQ
Mardi 13 Juin - 16:50





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com