Quels sont les grands perdants de la hausse du dollar ?

21 Mai 2015
Notez

La hausse du dollar américain pèse sur les économies émergentes détentrices de créances libellées en dollars américain.



Selon la dernière étude « Global Economy Watch » du cabinet d’audit et de conseil PwC, les créances libellées en dollars américains, émises hors des Etats-Unis, ont fortement augmenté au cours de ces dernières années, passant de 6 000 milliards de dollars avant l’instauration des premières mesures d’assouplissement quantitatif en novembre 2008 à environ 9 000 milliards en 2014. Actuellement, la valeur de la dette libellée en dollars détenue par les pays émergents avoisine les 3 300 milliards, soit plus du double de la production annuelle de l’Espagne.

La forte appréciation du dollar, un phénomène inhabituel

Le dollar s’est apprécié d’environ 20% sur une base pondérée en fonction des échanges commerciaux, au cours des 12 derniers mois. Les économistes de PwC l’expliquent par deux raisons principales :

- Les Etats-Unis ont enregistré une croissance économique relativement forte, notamment au milieu de l’année 2014.
- La Réserve fédérale américaine est plus avancée dans le resserrement de sa politique monétaire
– les mesures d’assouplissement quantitatif arrivent à leur fin – que les autres banques centrales.

Les « Fragile 5 » deviennent « Tender 2 »

Selon Olivier Salesse, directeur strategy chez PwC : « Un dollar fort, de même qu’un cours du pétrole élevé, est un phénomène inhabituel en économie. Son impact peut être ressenti sur l’économie au niveau mondial, mais c’est son impact au-delà des frontières américaines qu’il est particulièrement intéressant d’étudier ». L’appréciation du dollar devrait avoir des conséquences limitées dans les principaux pays émergents détenteurs de créances libellées en dollars. Dans cette étude, les économistes de PwC ont évalué la vulnérabilité de 14 pays émergents qui ont émis d’importants titres de créances libellées en dollars.

La plupart d’entre eux semblent plutôt bien armés pour faire face aux risques associés à l’appréciation du dollar. Parmi les 5 pays les plus fragiles face aux variations du dollar – Brésil, Afrique du Sud, Indonésie, Inde et Turquie – les économistes de PwC estiment que seuls l’Afrique du Sud et la Turquie demeureront particulièrement vulnérables. Ces deux économies ont souffert d’importantes fuites de capitaux au cours des 12 derniers mois et continuent d’afficher des déficits élevés de leur balance courante.

L'Inde revient dans le vert tandis que le Brésil passe à l’orange

L’Inde, qui fait partie des « Fragile 5 », a amélioré sa situation en 2 ans depuis que ses législateurs ont adopté une politique monétaire plus rigoureuse. Couplée à la baisse des prix du pétrole, cette politique de rigueur a permis de réduire le déficit courant de l’Inde, de 4,8% du PIB en 2012 à 1,4% du PIB l’année dernière. Alors que le Brésil et l’Indonésie ne font pas partie des pays les plus vulnérables, leur situation doit être surveillée. Ces deux pays affichent des déficits courants assez conséquents, ce qui indique leur dépendance aux prêts étrangers. De plus, leurs monnaies ont connu des dépréciations à deux chiffres au cours des 12 derniers mois.

Les gouvernements sont protégés contre la hausse du dollar : Les économistes de PwC révèlent que la plupart des gouvernements des 14 pays étudiés ont un ratio dette publique extérieure/PIB relativement faible. Le ratio le plus important est celui du Mexique ; il s’élève à 16%. Les gouvernements des marchés émergents ont largement résisté à la tentation des crédits étrangers bon marché, contrairement aux acteurs du secteur privé. Par conséquent, ils sont moins exposés aux effets de l’appréciation du dollar.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



La voiture du futur coûte cher aux constructeurs: En retrouvant les niveaux de vente... https://t.co/XqB59AbjAU https://t.co/WQnLDsDUsN
Vendredi 21 Juillet - 16:08
RT @AEGRW: #EGA : je prends la parole sur @ecoetsociete #Hulot #alimentation #EGADiversité @Min_Agriculture @EGAlimentation https://t.co/l9…
Jeudi 20 Juillet - 10:35
Les dépréciations de goodwill du CAC 40 reculent de 13,4 %: Pour la 4ème année... https://t.co/RvivfDyMyu https://t.co/5bBHdM581c
Mercredi 19 Juillet - 12:29
Les sociétés d’assurances dominent la couverture des risques sociaux: En 2015, les... https://t.co/rSh3UlXuY0 https://t.co/5Gda3GLojF
Mercredi 19 Juillet - 12:19





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com