Le Product Lyfecycle Management (PLM) « on demand », option low-cost ou opportunité ?

1 Septembre 2016
Yann Begue
Notez

Comment, pour une PME, s’équiper d’un système PLM ? Question épineuse pour de nombreuses petites entreprises contraintes d’améliorer leurs performances et leurs process.



Le PLM, Product Lifecycle Management, est une initiative de nature stratégique pour optimiser la gestion de l’ensemble des informations et des données créées et modifiées tout au long de la vie d’un produit, depuis l’idée jusqu’à l’obsolescence. C’est un projet structurant qui touche au cœur des process et aux enjeux des entreprises. L’objectif principal reste une amélioration du time to market.

PLM on demand

Pour une PME, se doter d’un outil de PLM sous la pression de ses clients ou de ses partenaires se révèle compliqué. Déployée à l’origine pour les grosses entreprises et les grands projets, notamment en aéronautique ou en automobile, la mise en œuvre de ces solutions peut être difficile et onéreuse. Développée la plupart du temps pour répondre à des besoins spécifiques, elle nécessite généralement des ressources informatiques dédiées et des délais de déploiement longs. Or, la PME ne dispose pas souvent des moyens humains ou financiers permettant la mise en place de telles solutions. Cependant, même pour de petites structures, ces solutions sont de nature à améliorer les performances de définition, voire de fabrication d’un produit, et de transformer les processus permettant une réduction significative du cycle de mise sur le marché.

Comment ? Grâce au « PLM on demand ». Version allégée d’un « vrai » PLM, le PLM « on demand » offre les même avantages d’une plate-forme classique : stockage des données, gestion des documents, intégration directe multi-CAO, gestion de la configuration et des modifications, collaboration, gestion de projet, visualisation, etc. Il s’agit d’un PLM partagé plus léger : le progiciel n’est pas intégré au SI du client mais disponible sur le cloud, généralement via une solution SaaS (des solutions hybrides existent avec des clouds privés, semi-privés, etc.). La solution peut être sécurisée et hébergée ailleurs que dans le SI de la PME (chez le prestataire PLM par exemple) avec donc une durée de déploiement très rapide. L’accès à la solution sera permanent, en tout lieu, via un abonnement qui permettra d’avoir une bonne évolutivité́, avec un investissement initial beaucoup plus léger qu'avec les solutions classiques.

Eliminer la complexité́

Les autres points forts de cette proposition sont un accès à la solution qui se fait quasi instantanément via une simple connexion Internet et les navigateurs web actuels, ce qui permet une disponibilité partout dans le monde, et une licence d’abonnement qui peut être flexible et modulable par exemple par utilisateur et par mois. On élimine surtout la complexité́ et les risques liés à l’installation du logiciel lors du démarrage et les problématiques de mises à jour ultérieures. La maintenance du logiciel est déléguée au prestataire et ne sera plus assumée par le service informatique de la PME. Le tout, dans un objectif de productivité ! La solution mise à disposition ne sera pas un produit sur mesure, totalement aligné avec les processus de la PME.

Par conséquent certains risques devront être pris en considération tels que la confidentialité des données, et la capacité moindre à customiser les exigences métier. En contrepartie, les responsables des systèmes d’informations n’auront pas à se préoccuper de problèmes d’infrastructure. Une telle démocratisation du PLM se traduit par une réduction des coûts jusqu’à un facteur 10. Elle rendra les PME plus matures, et permettra l’introduction de plus de rigueur dans leurs processus. Même si une formation des collaborateurs métier de la PME sera nécessaire, il s’agit là d’une véritable opportunité pour des petites entités gérant leurs données produits de manière encore artisanale. Un PLM « on demand » pourra aussi être une solution adaptée à bas coûts dans certains pays émergents. De grands industriels mettent déjà en place avec succès ce type de solution, dans leurs entités délocalisées.

A propos de l'auteur : Yann Begue est directeur de la branche Consulting de Gfi Informatique.


Yann Begue

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Les finances du PS et des Républicains dans le rouge https://t.co/aLeX9JIPPg
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: Entretien avec @stephanebellec et @MickaelReault : "La #blockchain sera perçue comme un gage de sécurité » https://t.co/2…
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: L'offensive d' @amazon dans la #distribution alimentaire https://t.co/jMxrxzw2pO
Mercredi 28 Juin - 12:23
RT @vincent_paes: Le paradoxe de la #France : 3,4 M de #chômeurs, 300 000 #emplois non pourvus...
Mercredi 28 Juin - 12:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com