La part des 20-64 ans atteindra 51 % en 2060

1 Novembre 2010
Notez



La part des 20-64 ans atteindra 51 % en 2060
L’étude de l’Insee sur la population française était attendue, elle n’a pas déçu. Elle est conforme aux attentes du gouvernement qui espérait bien utiliser ces chiffres pour justifier la réforme de la retraite. Pourtant, ils ne sont pas si déprimants que ça. Regardons-les ensemble.

Commençons par un chiffre rigolo. En France, il y aura 200 000 centenaires en 2060. Pour une femme ayant aujourd’hui la cinquantaine, cela veut dire qu’elle a une chance sur neuf d’être centenaire. Pour un homme, le pourcentage est moins élevé. Il n’est « que » d’une chance sur 58.

Le chiffre que met en avant le gouvernement est la baisse rapide de la part des 20-64 ans dans la population totale. Selon l'Insee, la part des 20-64 ans dans la population totale passerait ainsi de 58,7 % en 2007 à 52,6 % en 2035 pour finalement atteindre 51,2 % en 2060. Tandis que la part des plus de 65 ans monterait de 16,5 % en 2007 à 26,7 % en 2060. Pour eux, c’est la preuve qu’une réforme des retraites est obligatoire. En effet, la population en âge de travailler diminue tandis que celle qui part à la retraite augmente.

Le taux d’emploi des 20-64 ans n’est que de 69 %

Pourtant, si l’on regarde les chiffres d’un peu plus près. Les choses ne sont pas aussi préoccupantes. En effet, en 2007, le taux d’emploi des 20-64 ans n’était que de 69 %. Pour financer les retraites, il suffit donc d’accroitre ce pourcentage afin d’augmenter les cotisants. Le nombre de personnes de 20 à 64 ans sous employées est si élevé que le gouvernement peut contrebalancer la hausse de la part de plus de 65 ans.

Enfin, il est important de souligner que ces chiffres sont pour le moins contestable. En effet, la projection de l'Insee pour 2060 part de l'hypothèse d'une poursuite de l'évolution de la mortalité aux grands âges selon les tendances actuelles. Or, cette évolution sera soumise, au cours des décennies à venir, à des inconnues touchant notamment les progrès médicaux et les modes de vie (obésité, pollution...). Des aléas dont l'impact peut être néfaste ou bénéfique.

Pour lire un autre article sur l’emploi des seniors : cliquez-ici.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com