La chute du prix du pétrole pourrait stimuler la croissance en 2015

17 Février 2015
Rémi Lepage
Notez



Selon la dernière étude « Global Economy Watch » du cabinet d’audit et de conseil PwC, les économies importatrices nettes de pétrole, telles que la zone Euro, les États-Unis et le Japon devraient être les grandes gagnantes de la chute du prix du pétrole au cours de l’année 2015. La zone Euro devrait également bénéficier à court terme du programme d’assouplissement quantitatif annoncé par la BCE.

Le transport, premier bénéficiaire

Les experts de PwC estiment que le prix moyen d’un baril de pétrole en 2015 s’élèvera aux alentours de 55 dollars, soit 50 % de moins qu’en juin 2014. Dans cette étude, ils ont estimé quel serait le bénéfice direct de cette baisse du prix du pétrole pour les secteurs de l’industrie, du transport, du secteur résidentiel et des services, dans la zone Euro et aux États-Unis :

- Aux États-Unis, les secteurs des transports et de l’industrie pourraient bénéficier de près de 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire en 2015 en raison de la chute du prix du pétrole. La baisse des coûts d’exploitation pourrait conduire à une augmentation des niveaux de production, ce qui devrait tirer les prix vers le bas et stimuler la consommation.

- Dans la zone Euro, le secteur des transports devrait aussi être le grand gagnant avec un bénéfice en termes de chiffre d’affaires estimé à 65 milliards d’euros supplémentaires. En revanche, les effets pourraient prendre du temps avant d’être ressentis, puisque de nombreuses entreprises – les compagnies aériennes par exemple – ont mis en place des dispositifs de couverture contre les variations des prix du pétrole. En raison de sa faible efficacité énergétique, la Grèce pourrait davantage tirer profit de la baisse du prix du pétrole que l’Allemagne, qui possède l’industrie la plus efficiente en énergie. L’impact estimé est relativement plus important en Grèce qu’en Allemagne, dans les secteurs de l’industrie et des transports, ainsi que dans le secteur résidentiel.

Une dépréciation de 10 % de l’euro réduirait le bénéfice à hauteur du même pourcentage

Selon Olivier Salesse, Directeur Strategy chez PwC : « Certaines grandes entreprises pourraient ne pas ressentir de bénéfice immédiat à la chute du prix du pétrole, si elles ont mis en place des dispositifs de couverture ou si elles sont liées à leur fournisseur par des contrats de long terme. Les ménages pourraient également devoir patienter avant que cette baisse ne se répercute sur les prix à la consommation. »

L’étude révèle cependant qu’une nouvelle dépréciation de l’euro contre le dollar pourrait éroder les bénéfices tirés de cette baisse du prix du pétrole par les économies de la zone Euro. En effet, pour les six pays étudiés, une dépréciation de 10 % de l’euro pourrait réduire le bénéfice économique direct à hauteur du même pourcentage.

L’assouplissement quantitatif dans la zone Euro aura un effet bénéfique à court terme

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé, le mois dernier, son intention de mettre en place dans la zone Euro un programme d’assouplissement quantitatif portant sur l’achat d’obligations. Les experts de PwC soulignent que ce programme pourrait aboutir à une nouvelle dépréciation de l’euro face au dollar. Les doutes sur l’avenir de la Grèce au sein de la zone Euro pourraient également participer à affaiblir la monnaie unique.

« Nous nous attendons à ce que l’assouplissement quantitatif stimule l’économie de la zone Euro à court terme en favorisant les emprunts et les exportations nettes. Mais des réformes structurelles, notamment celle du marché de travail, sont nécessaires pour améliorer le taux de croissance de la zone Euro à long terme », explique Olivier Salesse.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Hugo Mangin (Blablacar) : « La finance devient plus stratégique » https://t.co/rQZFMTxMFS via @MagDecideurs
Vendredi 17 Novembre - 14:01
RT @vincent_paes: Siemens-Alstom : le nouveau Airbus du ferroviaire ? https://t.co/Qe4qD4pze5
Mercredi 8 Novembre - 12:39
RT @vincent_paes: Retrouvez en ligne notre dossier consacré aux #licornes https://t.co/27qJoNvEzG https://t.co/jNOkfCh7qG
Mercredi 8 Novembre - 12:39
RT @vincent_paes: Les licornes doivent faire rimer croissance et bénéfice https://t.co/n93bEnsbLP via @MagDecideurs
Mercredi 8 Novembre - 12:37





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com