L’Europe fait fi de la tourmente asiatique

9 Septembre 2015
Nicolas Chéron
Notez



Le ralentissement chinois continu sa course avec une chute de 13.8 % des importations contre 8.1% attendus. Etant donné ces statistiques la croissance du PIB du troisième trimestre en Chine devrait passer sous la barre des 7 % comme nombreux économistes l’envisagent. Malgré tout, l’indice Chinois a terminé dans le vert ce jour à +2.9 %, après une hausse rapide de 5 % dans les dernières heures de cotation. Peut-être que les plus de 200 Milliards mis sur la table par le gouvernement afin de soutenir le marché action commencent à faire effet.

Le Japon, première victime

La première victime de la décélération Chinoise est bien évidemment son voisin le Japon dont le PIB est ressorti en baisse 1.2% cette nuit alors que le consensus attendait -1.8%. Ce chiffre inférieur aux attentes n’aura pas réussi à maintenir l’appétit pour le risque, la bourse de Tokyo a terminé en baisse de 2.4% sur la séance et passe ainsi dans le rouge en 2015. Il va potentiellement être grand temps que Shinzo Abe se pose la question d’augmenter son quantitative easing pour artificiellement supporter les cours des actions nippones.

Du côté européen, les dépenses publiques ainsi que le PIB sont ressortis supérieurs aux attentes. La stabilité européenne est devenue appréciable alors que le moteur asiatique s'enraie. Aussi, les opérateurs se sont concentrés sur la bonne tenue du marché chinois et restent inscrits dans le processus de reprise haussière initié après la forte chute du lundi 24 août.

Techniquement, le CAC40 s’inscrit à moyen terme dans une figure d’élargissement ici matérialisée en bleu. Suite au test de la borne basse un retour vers les moyennes mobiles est en train de s’opérer. Etant donné l’appétit pour le risque les 4700 pourraient être testés dans les séances à venir. En cas de dépassement de ce seuil la zone des 4850/4900 pourrait alors être à la clé. A contrario, un maintien des cours dans le range 4500-4700 perdurerait.

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est stratégiste chez CMC Markets.


Tags : Asie, Bourse, Chine, Europe
Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Onboarding : La technologie, alliée des néobanques face aux obligations réglementaires:... https://t.co/AuTdljeTEM https://t.co/j9N7yitVpY
Mardi 19 Septembre - 11:32
La politique monétaire sur le fil: Plus de deux ans après une création monétaire sans... https://t.co/pQrYU8qK74 https://t.co/JRNX4vZSO9
Mardi 19 Septembre - 11:22
RT @nbouzou: Comment recréer des emplois pour les classes moyennes à l'heure des robots et de l'IA ? Ma tribune pour Challenges. https://t.…
Mardi 19 Septembre - 11:12
RT @vincent_paes: "Nous assistons à une concentration du marché" Dominique Gaillard @Ardian # privateequity https://t.co/dRi72MMkPh
Mardi 19 Septembre - 11:12





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com