L'Asie, le paradis de la distribution

15 Avril 2015
Rémi Lepage
Notez

En 2018, le marché de la distribution & des biens de consommation asiatique pèsera deux fois plus que celui d’Amérique du Nord



La dernière étude de PwC « 2015-2016 Outlook for the Retail and Consumer Products Sector in Asia » révèle que les volumes des ventes dans les secteurs de la distribution & des biens de consommation en Asie-Pacifique devraient croître de 4,6 % cette année. Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre jusqu’en 2018, date à laquelle le marché devrait peser plus de 10 000 milliards de dollars, soit deux fois plus que les 5000 milliards de dollars estimés pour l’Amérique du Nord à la même période. L'Europe et la France sont encore plus à la traîne.

L'Asie, destination privilégiée

Les marchés asiatiques montrent leur potentiel en matière d’e-commerce et de s-commerce. Et PwC estime que les paiements mobiles représenteront entre 20 et 30% des transactions en Chine d’ici 2016 (8% en 2013).Cette étude, qui couvre 15 pays asiatiques, parmi lesquels la Chine et l’Inde, analyse les secteurs de l’agroalimentaire, de l’habillement, des produits de luxe, de l’électronique et du e-commerce.
 
 La région Asie-Pacifique reste la première destination pour de nombreuses enseignes mondiales des secteurs de la distribution & des biens de consommation. La croissance dans la région sera portée par la Chine et l’Inde, malgré le ralentissement de son économie pour la première et le manque de réformes pour la seconde.  Pour Sabine Durand-Hayes, associée chez PwC, responsable du secteur Distribution & Biens de consommation : « L’Asie demeure la région où il faut être présent, et elle continuera de l’être dans un futur proche. Je ne pense pas que n’importe quel acteur puisse se permettre de se détourner de cette région. Son économie n’est plus aussi florissante qu’elle a pu l’être et la croissance de la Chine est en train de ralentir, mais en comparaison des économies occidentales, l’évolution de son PIB reste largement enviable »Son conseil aux grandes enseignes du secteur : « Les grands distributeurs doivent travailler avec des partenaires locaux et développer des produits qui s’adaptent aux goûts de la population locale. »

La Chine tire la croissance mondiale de l'e-commerce

La Chine est aujourd’hui le premier marché mondial pour le e-commerce. Selon l’iResearch Consulting Group, la croissance annuelle des ventes réalisées en ligne a ralenti en 2013, mais elle devrait encore atteindre 42%, soit 306 milliards de dollars. Si les opportunités sur le marché du e-commerce en Chinesont nombreuses, il est difficile pour les acteurs étrangers de s’en saisir face à des acteurs domestiques qui sont déjà bien implantés. En 2014, le pure player chinois Alibaba a attiré l’attention de tout le secteur avec son introduction en bourse d’un montant record de 230 milliards de dollars. 

Par ailleurs, 2015 devrait être l’année où l’Inde révélera son potentiel sur le marché du e-commerce. Selon l’IAMAI (Internet & Mobile Association of India), le e-commerce en Inde pesait environ 10,5 milliards de dollars en 2013, soit une augmentation d’un tiers en un an. Les acteurs du secteur se positionnent sur ce marché pour ne pas manquer son décollage. Par exemple,  Snapdeal et Flipkart, deux grands pure players domestiques, se sont lancés dans des opérations d’acquisitions visant à approfondir et diversifier leurs offres. Les géants américains, tels que Walmart, Amazon et eBay, se sont également positionnés sur le marché indien. Walmart, par exemple, a annoncé des plans d’investissement conséquents dans le commerce de produits technologiques. Cette étude révèle également que les marchés asiatiques sont prêts à réaliser leurs achats sur mobiles – le « m-commerce » – et sur les réseaux sociaux – le « s-commerce ». Si le s-commerce n’en est encore qu’à ses prémisses, de nombreuses entreprises asiatiques du secteur de la distribution & des biens de consommation se tournent vers les réseaux sociaux. Par exemple, Alibaba a récemment investi 586 millions de dollars dans la plateforme chinoise inspirée de Twitter, Sina Weibo.

Focus pays

La Chine représentera le plus grand marché mondial en 2018. En dépit du ralentissement de sa croissance, la Chine reste un marché auquel les acteurs des secteurs de la distribution & des biens de consommation mondiaux ne peuvent pas résister. La croissance annuelle moyenne des volumes de ventes était de 15,6% en 2009 ; si elle a chuté depuis, elle devrait se maintenir à 8,7% au cours des deux prochaines années. En 2018, la Chine devrait donc constituer le premier marché mondial de la distribution & des biens de consommation.
 
Pour s’adapter à une économie en mouvement, les acteurs du secteur repensent leurs stratégies : de plus en plus d’acteurs classiques adoptent les canaux du e-commerce. En 2013, la Chine a dépassé les Etats-Unis en tant que premier marché mondial du e-commerce. Les paiements mobiles représentaient 8% du total des transactions effectuées en 2013, alors qu’ils n’en représentaient que 1,5% deux ans auparavant. PwC estime que ce chiffre pourrait atteindre les 20 à 30% d’ici 2016.  En Inde, le manque de réformes freine le marché de la distribution & des biens de consommationAvec plus d’1,2 million d’habitants, l’Inde représente l’Eldorado des acteurs des secteurs de la distribution & des biens de consommation. Cependant, le manque de réformes et l’absence de volonté de la part des dirigeants indiens d’ouvrir leur marché aux investissements étrangers freine le développement de ce marché. Les enseignes mondiales passent à côté d’un marché estimé à plus de 1 000 milliards de dollars en 2015. Le secteur de la distribution indien a cru de 4% en 2014, et cette croissance devrait s’élever à 5,6% cette année et à 6,6% en 2018.  Les six pays prometteurs pour les secteurs de la distribution & des biens de consommation-

L’Indonésie : Les ventes (en valeur) du secteur de la distribution en Indonésie devraient doubler entre 2014 et 2018, passant de 330 milliards de dollars en 2014 à 639 milliards de dollars en 2018.

La Malaisie : Les ventes du secteur de la distribution en Malaisie devraient exploser alors que les consommateurs reprennent confiance dans leur marché et que l’économie connaît une croissance rapide. PwC estime que les volumes de ventes du secteur devraient croître de 5% par an entre 2014 et 2018.

Singapour : Après une période de résultats plutôt modestes pour le secteur de la distribution, le volume des ventes dans la très touristique île de Singapour devrait s’accélérer sur la période 2014-2018, passant de 1,2% de croissance en 2013 à 2,9% en 2018.

Corée du Sud : La Corée du Sud est classée 5ème en Asie pour la valeur totale des ventes réalisées par le secteur de la distribution, juste derrière la Chine, le Japon, l’Inde et l’Indonésie. Etablies à 284 milliards de dollars en 2013, les ventes devraient atteindre 378 milliards de dollars en 2018.

Thaïlande : Malgré ses difficultés économiques, la Thaïlande devrait assister à la croissance de son marché de la distribution entre 2014 et 2018, en raison d’une forte hausse de la demande. PwC estime que les volumes des ventes retrouveront une croissance de 0,7% en 2015 et s’élèveront à 4,3% d’ici 2018.

-
Vietnam : Si les secteurs de la distribution & des biens de consommation restent encore faibles au Vietnam en comparaison de ses voisins – les ventes devraient représenter 123 milliards de dollars en 2018, le marché devrait croître très rapidement selon PwC. Avec une croissance des ventes en volume estimée à 7,5% au cours des 5 prochaines années, le pays attire les investissements étrangers.

Focus sectoriels

Luxe : le marché ralentit. Après une forte période de croissance menée par la Chine, le marché des produits de luxe en Asie montre des signes de ralentissement. La campagne anti-corruption chinoise conduit les entreprises du secteur du luxe à revoir leurs plans d’expansion. La faiblesse du yen et l’augmentation des taxes sur les ventes au Japon ont également porté un coup dur à cette industrie. 

Distribution alimentaire : la sécurité alimentaire est un problème grandissant. L’industrie agroalimentaire asiatique fait l’objet de régulations en matière de sécurité alimentaire. Ainsi, les producteurs asiatiques sont à la recherche à l’étranger de l’expertise et des marques de confiance avec lesquelles s’associer.La Chine, en particulier, acquiert de plus en plus d’acteurs du secteur agroalimentaire et de la boisson. Les transactions dans ces secteurs ont représenté 17% des transactions totales effectuées par des acteurs chinois pendant la première moitié de l’année 2014. 

Habillement : un marché en forte croissance. L’industrie de l’habillement et du textile devrait croître très rapidement en Asie au cours des 5 prochaines années, avec une augmentation annuelle moyenne des dépenses estimée à 9,5%. En raison de la démographie et de l’expansion de la classe moyenne dans la région, la demande pour ces produits de mode est amenée à s’intensifier.D’ici 2018, les dépenses des consommateurs asiatiques en habillement devraient s’établir à près de 920 milliards de dollars (contre 625 milliards en 2014). Le marché chinois comptera pour près d’un tiers de la demande totale de la région, soit un marché équivalent à celui de l’Europe occidentale ou de  l’Amérique du Nord.


Rémi Lepage


1.Posté par Christine le 02/09/2015 13:35

c'est trop normal que le secteur du commerce est très développé dans les pays de l'Asie surtout avec une population comme la chine et l'Inde qui à part son nombre , les gens aiment consommer sans modérations

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com