Économiser 9,6 milliards d'euros tout en sauvant des centaines de vie, c'est possible

16 Octobre 2012
Jean-Pierre Scotti
Notez



Monsieur le Président de la République,

Savez-vous que vous pouvez sauver des centaines de vies et économiser 9,6 milliards d’euros ? En effet, en diminuant le taux de refus au prélèvement d’organes de 33% à 22% (taux de 15 % en Espagne) et en augmentant le don du rein du vivant de 10 à 25% (taux supérieur à 40% dans les pays nordiques), nous pourrions accroître considérablement le nombre de greffes et ainsi sauver des centaines de vies et améliorer celle de milliers d’autres. Sachant que le coût annuel d’une dialyse est de 67.000 euros plus élevé qu’un suivi de greffe, cela représenterait une économie de 9,6 milliards d’euros.

Nos propositions

Économiser 9,6 milliards d'euros tout en sauvant des centaines de vie, c'est possible
Faire connaître massivement la loi : principe du droit d’opposition : "tu n’as pas dit non, tu es donneur". Seulement 13 % des Français connaissent la loi et 92 % souhaitent qu’elle le soit par tous. Inappliquée car méconnue, cela entraîne entre autres un fort taux de refus. C’est la raison pour laquelle il est important de dire sa position à ses proches afin de les protéger et éviter de rajouter de la douleur à la douleur dans un moment difficile. Cette communication sur la loi devra se faire de manière plus percutante et interpellante.

Communiquer sur le don du vivant : communiquer auprès du public sur la possibilité de donner un rein à ses proches et leur permettre de retrouver une vie normale. Faire également savoir que le don du vivant présente très peu de risques pour le donneur. Former et sensibiliser le corps médical (insuffisamment informé à ce jour) afin qu’il puisse présenter cette solution aux familles des malades.

Monsieur le Président, le don d’organes est un enjeu de société majeur qui place l’altruisme et la solidarité au dessus de tout. La vie de nombreux concitoyens est entre vos mains !

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Méthodologie

Paramètres 2011

Nombre d’oppositions au prélèvement d’organes : 1027 (Cf. rapport d’activités 2011 Agence de la biomédecine).
Greffes de reins : 2976 (dont 2674 morts encéphaliques et 302 dons du vivant).
Prélèvement d’1,7 rein en moyenne par donneur en mort encéphalique.
Durée moyenne de vie d’un greffon rénal : 15 ans .
Nombre de dialysés : 38 000 en 2011 dont 9 344 inscrits sur la liste d’attente.

Économie sur une année de suivi de greffe / année de dialyse : 67 000 euros (1ère année : coût de greffe = coût dialyse)

Nos objectifs

Augmenter le volume de greffes en faisant :

- Baisser le taux de refus d’1/3 : nous obtiendrions 1027 ÷ 3 = 342 donneurs supplémentaires, soit plusieurs centaines de vies sauvées (coeur, poumons, foie…). De plus, sachant qu’1,7 rein peut être en moyenne prélevé par donneur, nous obtiendrions 342 x1,7 = 581
greffons rénaux supplémentaires provenant de morts encéphaliques.

- Augmenter le don du vivant pour atteindre un taux de 25 % du total de greffes A ce jour, en France, ce taux est de 10% alors qu’il est de 54,6% aux Pays-Bas, de 45,4% en Suède, de 37,7% en Grande-Bretagne). Si le nombre de greffes provenant du don du vivant représentait 25% du nombre total de greffes, le nombre de greffons du vivant supplémentaires serait de 783. En effet :

Soit ME = nombre de greffes provenant de morts encéphaliques
Soit V = nombre de greffes provenant de don du vivant

On aurait : V = 0,25(ME+V)

Or : ME = 2674 + 581(provenant de la baisse du taux de refus) = 3255

V = (0,25 x3255) +0,25V

Donc 0,75V = 814 V = 1085

Comme nous avions déjà 302 dons du vivant, les greffons supplémentaires du don du vivant seraient : 1085 - 302 = 783

Le nombre total de reins supplémentaires greffés serait donc de 783 + 581 = 1364

Économie

Sachant que la première année, le coût d’une greffe est égal au coût d’une dialyse et qu’ensuite le suivi d’une greffe coûte 67K euros de moins qu’une dialyse, nous arriverions donc à une économie cumulée pendant 14 ans de :

1364 x (1+2+3……14) x 67k = 9,6 milliards d’euros

À propos de l'auteur : Jean-Pierre Scotti : président de CSA Finance et administrateur de la Fondation greffe de vie.


Jean-Pierre Scotti

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Retraites : garder une vision à long terme https://t.co/dViHZaFYCU via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: #Licornes : sous le soleil des #fonds https://t.co/bLq2RwCrNQ #start-up
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Les ambitions de @PhilippeARRAOU à la tête de @bdofrance https://t.co/Sffw6A1bEp
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com