Chronique : Les trop riches : des complexés du zizi ?

25 Août 2010
Raymond Monedi
Notez



Chronique : Les trop riches : des complexés du zizi ?
Qu’on le veuille ou non, un trop grand amour du ‘fric’ est une maladie psychologique ! Etre riche, tout le Monde le souhaite. Etre ‘très’ riche, tout le monde le souhaite aussi. Mais vouloir être toujours plus riche,… être toujours de plus en plus, riche, témoigne d’un ‘Trouble Obsessionnel Compulsif’, un ‘TOC’. Oh ! Cette maladie n’est pas grave en soi, on peut en vivre somptueusement bien. Ce n’est pas grave pour Soi non, mais très grave pour ...... les autres, pour ceux que l’on écrase, ou que l’on fait mourir de faim et de misère.

Et le problème est que depuis quelques temps, cette « névrose du fric + » se développe toujours davantage ; les ‘Obsessionnels de l’Argent’ sont de plus en plus nombreux et surtout de plus en plus voraces. Alors aujourd’hui, la bonne question à se poser est de savoir : « Quel est le revenu idéal, à partir duquel un Homme estime-t-il,.....pouvoir être heureux ? » Comme en France, on n’aime pas parler chiffres, nous ne prendrons que des montants arrondis. Nous n’entrerons pas non plus dans les détails, car pour notre propos, seuls les écarts de masse sont significatifs.

Quel revenu mensuel, faut-il avoir, pour vivre heureux ?

Une enquête récente, estimant la réponse à environ : 4000 Euros nets par mois, vient de nous apprendre que, sur 60 millions de Français, ..... 5%, soit 3 millions seulement, vivent au-dessus de ce revenu idéal, ....et que, 95%, soit 57 millions, vivent au-dessous. De nos jours, une telle disproportion est impensable et inadmissible ! Les énormes écarts qui existent entre les bas et les hauts salaires, n’ont réellement aucun sens ! Comment comprendre et admettre, que 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté qui est d’environ 900 euros par mois, alors qu’en haut de la grille, la moyenne des salaires mensuels, est de : 20 000 euros ; soit plus de 20 fois plus !

Ce qui peut, à première vue, ne pas paraître excessif, mais précisons que dans ces hautes sphères, l’amplitude des rémunérations n’a aucune limite, les revenus globaux annuels, varient de 100.000 Euros, à 15 millions ! A ce que l’on peut savoir, car à ce niveau là ...... ‘on ne nous dit pas tout’. Même Laurence Parisot, la Présidente du MEDEF, incrédule sur l’importance de ces revenus, a dit un jour : « Qu’une telle gloutonnerie patronale,.... lui soulevait le cœur. »

Mais pourquoi ce TOC de l’argent ?

Comme partout dans le Monde, en France aussi, nous avons de sacrés champions : citons en premier les 2 vedettes qui ont récemment défrayé la chronique : Antoine Zacharias qui s’est fait virer du groupe Vinci avec un petit pactole de 150 millions d’euros, c'est-à-dire 1000 années (1 millénaire) de salaires d’une équipe de 10 Smicards ! Ajoutons Henri Proglio, qui en additionnant son salaire de 500.000 euros de chez Véolia, aux 1,5 Millions de chez E.D.F., pouvait bénéficier d’une rémunération de 2 Millions d’euros ! Il est heureux que le Gouvernement s’y soit opposé.

Mais au-delà de ces salaires exorbitants, il faut également parler de certaines fortunes, ou patrimoines, qui dépassent l’entendement et qui sont, disons le, d’une obscénité rare ! Citons par ordre d’importance : B. Arnault, 25 Milliards d’euros ; G.Mulliez, 18 Milliards ; L. Bettencourt, 16 Milliards ; F. Pinault, 10 Milliards ; S. Dassault, 8 milliards… De telles ‘Obsessions Compulsives’ d’Argent, sont totalement incompréhensives pour le commun des mortels. Mais pour de nombreux psychiatres, Freud, Jung, Adler, etc..... il y a une similitude symbolique entre, le sexe et, ...... l’argent, et pour eux, les hystériques du sexe et de l’argent, font sensiblement les mêmes genres de phantasmes.

Reviens, Docteur Freud, le fric les rends fous

Aux niveaux actuels atteints par les hauts salaires et les méga-fortunes, force nous est d’admettre que l’amour excessif de l’argent tel qu’on le remarque aujourd’hui, n’est plus une simple affaire d’ambition ou de cupidité, mais bien plutôt un problème de dérèglement mental ! Répétons-le, ce besoin irrépressible et permanent de possession et de domination, est le signe irréfutable, d’un ‘TOC’. Et peut-être même, d’une nouvelle forme de folie, la « Capitalopathie aigue » par exemple, que l’on doit soigner par des traitements psychiatriques suivis. D’où, notre appel au Docteur Freud.
Certains, de nos jours, cherchent à critiquer Sigmund Freud ; Reste que c’est lui qui a créé et qui est considéré comme le Père de la ‘psychanalyse’. Le seul reproche que l’on pourrait lui faire, est son ‘pansexualisme’ ; Et s’il avait raison ? Et si encore aujourd’hui, c’était le Sexe qui dirigeait l’Humanité ? En tout cas,.... en ce qui concerne l’Argent, il n’y a aucun doute !

Du complexe d’infériorité, ....au complexe de supériorité

Chronique : Les trop riches : des complexés du zizi ?
Une fois que son niveau de richesse souhaité est atteint, l’Individu normal, vit normalement ! Mais, comme nous l’avons vu, il y a les anormaux ; il y a ceux qui veulent être toujours plus riches, toujours plus puissants ! Ce sont les ‘malades mentaux’ dont nous avons parlé : des « Capitalopathes » invétérés. Ces gens là, ont un besoin ‘viscéral’, mais inconscient, de vouloir toujours plus d’argent,… pour dominer toujours plus les autres, de se valoriser et d’être supérieur en tout !

Ces gens là, sont atteints d’un « Complexe de Supériorité ». On n’excuse pas un tel comportement, mais on peut le comprendre, car en effet, un ‘Complexe de Supériorité’ est souvent la ‘compensation’ d’un « Complexe d’Infériorité », provenant, selon Adler, d’une déficience physique ou mentale. La ‘Compensation’ est en fait, un mécanisme de défense qui pousse la Personne possédant une carence ou une faiblesse intérieure, à la masquer, afin que l’on ne la devine pas,.... de l’extérieur.

C’est ainsi que les Individus atteints d’un ‘Complexe de Supériorité’, que l’on peut qualifier de ‘capitalopathie’ recherchent, toujours plus, la richesse, la puissance et la gloire. Comme nous venons de le voir, ils ont un besoin irrépressible d’être supérieur, de dominer leur monde, sinon… le Monde. Et surtout, d’avoir la plus grosse fortune possible, d’être le plus riche, et le plus fort. A cette fin, ces champions du ‘vice caché’, sont d’une arrogance et d’une agressivité rares.

Ce sont des vaniteux et des fanfarons d’une cupidité hors limites. Surprenant au prime abord, on comprend vite que leur comportement, quelque peu ‘Macho’, provient du mal qui les ronge de l’intérieur et qu’ils essaient de cacher. Et, comme pour beaucoup d’autres Hommes, cette faille interne c’est, disons-le clairement, l’image qu’ils se font, à tort ou à raison, ......de la petite taille de leur pénis. Mais précisons bien que : « Ce n’est pas, parce qu’ils sont riches qu’ils ont un petit zizi,.....c’est parce qu’ils pensent avoir un petit zizi, qu’ils veulent, en compensation, devenir toujours plus riches »!

Compensation positive, par la « Sublimation »

Il est heureux que tous les petits pénis de la Terre, ne génèrent pas que des compensations négatives, du genre ’boulimiques du fric ! Il est heureux que la plus grande majorité des Hommes, s’en accommodent fort bien et n’en éprouvent aucun sentiment d’infériorité. Mais il est encore plus heureux lorsqu’il arrive parfois, que cette déficience physique, réelle ou imaginée, qui aurait pu générer un complexe d’infériorité, trouve une ‘compensation positive’, ..... dans la «Sublimation ».

La sublimation étant un mécanisme de défense du Moi, par lequel la personne se dégage des aspects sexuels et/ou matériels des choses. Elle se tourne alors vers une créativité philanthropique, afin de se valoriser, intérieurement et extérieurement, en y ajoutant bien souvent, le ‘don de Soi’. En effet, donner de Soi à autrui ou développer une activité utile à l’Humanité, peut suffire à satisfaire et à embellir toute une vie.

Le Sexe, l’Argent,.... et la raison de cette incursion PSY.

Le but de cette réflexion, que d’ailleurs certains vont trouver choquante, est de rendre honteux tous ces malades de l’argent,.... et de semer le doute, quant à leur comportement sociétal. En effet, si demain, des citoyens lambdas, pensent dans leurs têtes, et disent à haute voix, que : «Pour avoir une si grande fortune,..... il doit avoir un tout petit ‘zizi’ », le pari sera gagné !

Et pour conclure, répétons une nouvelle fois : « Etre aisé, être riche, est un objectif, justifié, louable et méritoire, pour tout un chacun, mais vouloir être ‘trop,....trop riche’, n’a aucun sens en soi et n’apporte aucun bonheur de plus » ! Par contre, se sont ces malades mentaux irresponsables qui, en perturbant l’équilibre financier de la planète Terre, empêchent le bonheur de l’Humanité. Alors, associer dans l’esprit de tous les Gens : « Grosse Fortune et Petit Zizi », ne peut qu’inciter les ‘capitalopathes’ névrosés, à revaloriser leur image génétique virile,... en réduisant leur boulimie de fric.

           


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com Forum et questions réponses sur l'economie .forum economie



Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Les nouveaux défis des TPE: Evolution des ventes, comportement des consommateurs, typologie de la concurrence,... http://t.co/PK6ELx4QiN
Mardi 29 Juillet - 23:54
Taux à dix ans français au plus bas : un record dont il ne faut pas se réjouir: La très paradoxale faiblesse des... http://t.co/JOvgZ6cKmc
Mardi 29 Juillet - 23:30
Des chewing-gums, des mirabelles, des touristes et des cybercriminels: Chaque semaine, retrouvez notre sélection... http://t.co/8EiCCuryzm
Samedi 26 Juillet - 00:21
Économisez un plein d’essence par an en vérifiant la pression de vos pneus !: Durant les vacances d’été, les... http://t.co/VrhRRwjYcM
Jeudi 24 Juillet - 11:55






Lexique de Sciences économiques et sociales


bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com