Chronique : Et Jésus chassa les marchands du Temple...

22 Mars 2012
Raymond Monedi
Notez



En cette période de crise financière titanesque, où des paquets de milliards passent, repassent et trépassent, sans savoir ni où, ni pourquoi et ni comment, toute notre élite bio-économique, pourtant ‘informatilisée’, a l’esprit tellement tourneboulé qu’elle ne sait plus, réellement quoi faire ! D’ailleurs plus personne, au Monde, ne sait quoi faire ! Tous nos grands économistes, pourtant tous éminents, sont perdus ! Et en plus, dans ce climat négatif et délétère, la désagréable surprise pour nous Français, d’apprendre que nos prix sont trop chers et que le ‘coût de notre Travail’ est trop élevé.

Aussitôt, comme a son habitude, le gouvernement va s’attaquer aux bas-salaires qui, tout le monde le sait, sont toujours trop hauts. A croire que les vrais ‘hauts-salaires’, eux, dont les montants dépassent l’entendement, ne sont pas pris en compte dans les calculs des prix de revient des entreprises ! Alors haro sur les minus, haro sur le Smic ! Mais comme il est déjà trop bas, on n’ose pas le baisser davantage, et on préfère alléger les charges Sociales. C’est ainsi que de façon quelque peu détournée, on va baisser le «Coût du Travail Productif» pour devenir plus compétitif !

Baisser le coût du travail productif

Chronique : Et Jésus chassa les marchands du Temple...
Oui ! Cette idée, qu’elle est bonne.... Elle est aussi simple et bête que celle de "l’œuf de Christophe Colomb", mais il fallait avoir l’esprit particulier de notre Nicolas National, pour y penser. Depuis son avènement, il y a cinq ans, on sait que pour vendre plus, il faut travailler plus, mais on sait aussi maintenant, que l’on peut gagner plus, en réduisant les charges sociales et en augmentant les bas-salaires. C’est genre, quadrature du cercle, mais en y ajoutant une petite dose d’innovation, et un zest de productivité, on peut aussi baisser le coût du travail ! Il n’y à qu’a...

Alors, par un montage savant et alambiqué, dont il a le secret, il supprime la P.P.E., la prime pour l’emploi, il réduit les cotisations sociales, salariales et patronales, dans les entreprises et pour compenser tout ça, il augmente la T.V.A., la ‘Taxe à la Valeur Ajoutée’, qui après intronisation, sera baptisée, T.V.A. Sociale. Et comme il dit, ce dispositif lui permettant aussi d’augmenter le salaire des travailleurs, cela ne coûtera rien à personne. Quel enfumage ! Quelle ignorance et quelle incompétence. Sinon, quelle hypocrisie !!!

La tromperie de la T.V.A. Sociale

Pour notre Président, transformer la T.V.A. normale, en T.V.A. Sociale, est la panacée du moment. Car en majorant très sensiblement son taux, on pourra comme nous venons de le voir, diminuer les charges et augmenter les salaires, mais aussi éviter le chômage et les délocalisations... et surtout d’accroître notre compétitivité !

Mais, notre Président oublie de préciser, ou il fait semblant de l’ignorer, que quoi que l’on fasse, si l’on augmente le taux de la T.V.A., qu’elle soit sociale ou pas, l’on augmente obligatoirement les prix d’achat d’autant ! Toutes autres explications, ne sont que ratiocinations, même si l’on peut comprendre que celui qui s’était auto-proclamé, le Pape du ‘Pouvoir d’Achat’, cherche à camoufler ses assertions par trop péremptoires, de ses débuts !

Les miracles n'existent pas

En économie, les miracles n’existent pas, et qu’on le veuille ou non, toute hausse de T.V.A., se répercute obligatoirement sur les prix aux consommateurs. Et le consommateur, c’est vous, c’est moi. C’est tout le monde, les pauvres compris.

Par contre, en économie, les mensonges existent ! Les tromperies, les duperies, les oublis ou les omissions sont monnaie courante dans toute organisation économique. Faire accroire, ou rouler son monde, ses clients et même ses Amis, c’est toujours marquer des points et gagner de l’argent ! Il ne faut pas se leurrer, l’opacité, le mensonge et la tromperie,
sont les piliers même du "commerce".

Et cette affirmation, que certains pourront trouver exagérée et choquante, se trouve parfaitement confirmée dans le plus vieux livre du Monde, la Bible, lorsqu’elle relate le moment où Jésus, saisi d’une folle colère, inhabituelle chez Lui, ‘chasse les marchands du temple’ ! Temple qui par les trafics des vendeurs, était devenu un véritable repaire de brigands, une véritable caverne de voleurs !


Raymond Monedi


1.Posté par La_rebelle le 23/03/2012 17:47

Merci Monsieur Monedi, c'est toujours avec un grand plaisir que je vous lis. Bonne continuation. Amicalement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



La voiture du futur coûte cher aux constructeurs: En retrouvant les niveaux de vente... https://t.co/XqB59AbjAU https://t.co/WQnLDsDUsN
Vendredi 21 Juillet - 16:08
RT @AEGRW: #EGA : je prends la parole sur @ecoetsociete #Hulot #alimentation #EGADiversité @Min_Agriculture @EGAlimentation https://t.co/l9…
Jeudi 20 Juillet - 10:35
Les dépréciations de goodwill du CAC 40 reculent de 13,4 %: Pour la 4ème année... https://t.co/RvivfDyMyu https://t.co/5bBHdM581c
Mercredi 19 Juillet - 12:29
Les sociétés d’assurances dominent la couverture des risques sociaux: En 2015, les... https://t.co/rSh3UlXuY0 https://t.co/5Gda3GLojF
Mercredi 19 Juillet - 12:19





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com