Bourse : les marchés jouent le « Bremain »

23 Juin 2016
Nicolas Chéron
Notez



Si le potentiel haussier pourrait être limité en cas de « Bremain », le « Brexit » pourrait ne pas être la catastrophe annoncée pour des indices boursiers habitués au soutien des grandes banques centrales, ces dernières étant prêtes à réagir le cas échéant. La fin du monde n’aura pas lieu.

4 500 points pour le CAC 40

Les dernières enquêtes d’opinion à disposition laissent penser que les Britanniques choisiront finalement de rester dans l’Union Européenne. Les investisseurs veulent croire en tout cas au scénario du « Bremain ». La hausse récente des indices a annulé le repli observé au cours des séances précédentes. Après les tergiversations des dernières semaines, les indices ont ainsi retrouvé leurs niveaux de début juin. Quel que soit le résultat qui sera proclamé dans la nuit de jeudi à vendredi, les marchés retrouveront ce qui leur a fait cruellement défaut au cours des dernières semaines : de la visibilité. En cas de Bremain, le potentiel haussier pourrait s’avérer restreint après la hausse de 6% des derniers jours et ne pas dépasser 2 à 3%. Les indices européens pourraient retrouver leurs plus hauts du mois de mai, 10400 points pour le DAX et 4500 points pour le CAC 40.

La livre devrait à priori renchérir face au dollar et aller tutoyer la barre psychologique des 1,50. Le Franc suisse, très recherché au cours de ces dernières semaines, et l’or devraient logiquement baisser, ainsi que les niveaux de volatilité constatés. En cas de Brexit, le scénario reste plus difficile à évaluer. Goldman Sachs et George Soros redoutent une baisse de 15% de la livre sterling. D’un autre côté, ce repli de la devise britannique aurait un impact positif pour les entreprises exportatrices basées au Royaume-Uni. L’indice Footsie pourrait même progresser, alors que les autres indices européens prendraient à nouveau le chemin de la baisse.

La volatilité repartira à la hausse

Une chose est sûre, la volatilité repartirait à la hausse dans les semaines suivantes. Mais les banques centrales ne resteront pas sans réagir. Mario Draghi a fait savoir qu’il serait prêt à prendre toutes les mesures et à utiliser tous les instruments à sa disposition afin d’atteindre les objectifs fixés par la Banque Centrale Européenne (BCE) avant la fin de son mandat, avec ou sans Brexit. Cela signifie que la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque Centrale Européenne, la Banque du Japon (BoJ) et la Banque d’Angleterre (BoE) pourraient engager des actions communes pour enrayer le repli des indices boursiers. Depuis plus de trois ans, les cours des devises et des indices boursiers sont largement pilotés par les banques centrales. Ces dernières n’ont aucune raison de ne pas agir au cours des prochains jours en cas de décrochage subit des marchés.

Le Bremain tient toutefois la corde. A supposer que le scénario choisi par les électeurs britanniques soit favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne, il ne serait pas invraisemblable de voir les indices américains retrouver leurs plus hauts annuels au mois de juillet. Avec des indices américains atteignant de nouveaux records de valorisation, il faudrait alors redoubler de prudence.

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est tratégiste pour CMC Markets.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Peugeot se rêve en nouveau Mercedes: Le chemin sera long mais Carlos Tavares a adopté la... https://t.co/G2s6bb3DxQ https://t.co/LcZCwJnWKW
Mercredi 24 Mai - 12:23
Marchés : des signaux contradictoires qui incitent à la prudence: Les marchés sont... https://t.co/TFPVlixGCt https://t.co/U7h3VVa5Oz
Mercredi 24 Mai - 11:22
66 % des Français disposent d'au moins deux établissements bancaires: En France comme en Europe, l’arrivée des... https://t.co/KOcQ1VhKL1
Mardi 23 Mai - 15:22
La nouvelle norme internationale IFRS 17 révolutionne la comptabilité des assurances:... https://t.co/1bzAov7qif https://t.co/r9UaWk5wiE
Mardi 23 Mai - 14:52





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com