Achats sur Internet : le comportement des Français décrypté

17 Décembre 2013
Notez



Dans un contexte caractérisé par l’essor de e-commerce et les difficultés de certaines enseignes historiques, Bonial, portail d’information et guide d’achat permettant de consulter les catalogues et prospectus en version numérique, a demandé à l’institut Ifop d’interroger les Français sur leur relation avec les enseignes traditionnelles. Quel est l’impact d’Internet sur les habitudes de consommation des Français et sur leur perception des enseignes traditionnelles vis à vis des pure players ? Le point sur leurs comportements d’achats et leurs attentes à l’heure du numérique en trois points clés.

1- Les Français sont des consommateurs multi connectés

La possession d’un smartphone accentue encore leur propension à consommer ou rechercher en ligne. Près de 9 Français sur 10 effectuent des achats sur Internet au moins une fois par an. Ils le font d’autant plus fréquemment que leur niveau de revenu est élevé et qu’ils possèdent plusieurs appareils : 70% des possesseurs de smartphone ou de tablettes effectuent un achat en ligne au moins une fois par mois, contre 62% en moyenne.

Mobiles et tablettes sont utilisés avec une fréquence forte dans la préparation des achats, notamment en amont du processus : plus de la moitié des possesseurs les utilisent au moins une fois par mois pour effectuer une recherche plus précise sur un produit (63%) ou comparer les prix (58%).

2- Les pure players séduisent de plus en plus

Les sites de ventes en ligne pure players ne sont plus des acteurs marginaux : lorsqu’ils ont le choix, près d’un quart des Français (24%) – et jusqu’à 32% des CSP + – préfèrent effectuer leurs achats auprès de ces distributeurs exclusivement en ligne, plutôt que chez les distributeurs traditionnels. Même si les pure players sont toujours reconnus comme les moins chers (80%), la qualité du conseil et le service après vente des enseignes traditionnelles (jugés meilleurs à 77% et 78%) leur permet de conserver un véritable capital de confiance (80%).

3. Le « web to store », meilleure arme des enseignes traditionnelles

Cette pratique est désormais profondément installée chez les Français : 80% des sondés affirment avoir déjà utilisé Internet ou leur Smartphone pour « savoir si un magasin existe près de chez eux », « consulter les horaires d’ouverture » (78%) ou « affiner une intention d’achat » (76%). Autant d’occasions pour les distributeurs traditionnels de capter le shopper et de lui présenter ses offres et promotions, avant que ce dernier ne soit tenté par la concurrence en ligne.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger l'étude complète en cliquant ici.




1.Posté par elisa le 27/12/2013 17:56

merci pour cette découverte des nouvelles habitudes d'achat des Français. Pour ma part, j'utilise souvent le web to store avec mon smartphone

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com