A qui profiterait le Brexit ?

4 Mars 2016
Christophe Dispas
Notez



A court terme, le Brexit ne profiterait à personne. Pour le Royaume-Uni, une récession serait sans doute inévitable. Concrètement, la conséquence serait une baisse des actions, une baisse de la devise … et, ce qui est plus positif, une baisse des taux d’intérêt. En effet, les risques économiques pousseraient certainement la Banque d’Angleterre à sortir l’artillerie lourde monétaire.

Le Royaume-Uni a beaucoup à perdre

Pour la zone euro, outre la perte d’un partenaire économique privilégié, c’est essentiellement le précédent que cela créerait qui pourrait s’avérer très couteux. Dans ce contexte, le risque de voir un autre pays sortir va augmenter … et le risque de perte significative pour les investisseurs concernés ! A moyen terme la lecture est plus difficile. Au niveau européen, il semble néanmoins qu’il n’y ait pas beaucoup à gagner d’un Brexit. La sortie du Royaume-Uni aura ouvert la boite de Pandore. Toute bonne nouvelle sur la croissance au Royaume-Uni sera systématiquement utilisée comme une preuve de la nécessité de sortir de la zone euro par les opposants.

Pour le Royaume-Uni, le risque est double. D’une part, différentes sociétés de la zone euro, comme les services financiers notamment, pourraient décider de relocaliser certaines activités. Un second risque serait de voir la livre sterling s’apprécier fortement en cas de crise dans la zone euro, via un effet de valeur refuge. La position compétitive du Royaume-Uni pourrait ainsi être plus difficile à tenir à moyen terme. Ils pourraient par contre profiter de taux d’intérêt structurellement plus bas. Finalement, le bénéficiaire de cette nouvelle querelle européenne pourrait une nouvelle fois être les Etats-Unis, lesquels profiteraient des retombées de ces incertitudes économiques.

A propos de l'auteur : Christophe Dispas est professeur de finance à la SKEMA Business School.


Tags : Brexit
Christophe Dispas

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Peugeot se rêve en nouveau Mercedes: Le chemin sera long mais Carlos Tavares a adopté la... https://t.co/G2s6bb3DxQ https://t.co/LcZCwJnWKW
Mercredi 24 Mai - 12:23
Marchés : des signaux contradictoires qui incitent à la prudence: Les marchés sont... https://t.co/TFPVlixGCt https://t.co/U7h3VVa5Oz
Mercredi 24 Mai - 11:22
66 % des Français disposent d'au moins deux établissements bancaires: En France comme en Europe, l’arrivée des... https://t.co/KOcQ1VhKL1
Mardi 23 Mai - 15:22
La nouvelle norme internationale IFRS 17 révolutionne la comptabilité des assurances:... https://t.co/1bzAov7qif https://t.co/r9UaWk5wiE
Mardi 23 Mai - 14:52



Pas d’inquiétude sur la croissance ?

03/05/2017 - Emmanuel Auboyneau et Xavier d’Ornellas

Quand la politique masque l’embellie économique

14/03/2017 - Emmanuel Auboyneau et Xavier d’Ornellas


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com