66 % des Français disposent d'au moins deux établissements bancaires

23 Mai 2017
Antoine Balduino
Notez

En France comme en Europe, l’arrivée des FinTech dans le paysage bancaire modifie la gestion d’argent des Français et le rapport qu’ils entretiennent avec leurs banques, et oblige les banques traditionnelles à diversifier leurs offres et leurs services.



Pour mieux comprendre ces nouveaux paradigmes et anticiper les besoins et attentes des Français, Anytime, fintech qui propose aux particuliers comme aux professionnels un compte en ligne alternatif ou complémentaire aux banque s, a mené aux côtés de l’Ifop une enquête auprès de 1 000 personnes, âgées de 18 ans et plus. ​ L’étude révèle que près d’1 Français sur 3 a plus de 2 comptes bancaires (31%) et que, parmi eux, 66% choisissent de les héberger dans différents établissements. 59 % des répondants pensent que la tendance aux multi-comptes va croître dans les prochaines années, surtout les aficionados des services en ligne, qui sont 91% à le penser.

Les chiffres à retenir

66 % des Français disposent d'au moins deux  établissements bancaires
Près d’1 Français sur 3 dispose de plusieurs comptes bancaires. 66 % des interrogés multi-bancarisés choisissent de les héberger dans plusieurs établissements bancaires.

Les Français ne placent pas tous leurs œufs chez le même banquier. Près d’1 Français sur 3 possède plusieurs comptes (31%), et ce en dehors d’un compte-joint. Les Français multi-bancarisés sont en grande majorité des travailleurs indépendants (48%), des dirigeants d’entreprises (49%) ainsi que des Cadres et Profession Intellectuelle Supérieure (40%).

66 % des Français disposant de plusieurs comptes choisissent de les héberger au sein de différents établissements bancaires. « Avec la mise en vigueur de la loi Macron, qui favorise la mobilité bancaire, la multi-bancarisation des Français va davantage s’accentuer. En facilitant les transactions entre établissements bancaires, le marché est dynamisé et les Français sont beaucoup moins dissuadés par les contraintes administratives. Face à la concurrence, les acteurs du secteur se voient obligés de proposer de nouvelles offres et services pour être attractifs », explique Damien Dupouy, fondateur d’Anytime.

​ Méthodologie

L’enquête a été menée en ligne, du 22 au 23 février 2017, auprès d’un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu) après stratification par région et agglomération.


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com