57 % des Français considèrent que lutter contre le mal logement est une priorité

5 Janvier 2016
Antoine Balduino
Notez



2016 est là et son lot de bonnes résolutions. Mais qu'en est-il des bonnes résolutions gouvernementales en matière de logement ? AVendreALouer.fr, site de petites annonces immobilières, a invité les Français à se mettre dans la peau du ministre du logement : quelle serait leur première réforme s'ils étaient à un tel poste ? Les Français se sont volontiers prêtés au jeu en proposant des changements parfois radicaux….

Les sujets prioritaires en matière de logement pour les Français

1- Lutter contre le mal logement :

«Logement pour tous», «Réhabilitation des immeubles vides en logements sociaux», «Transformation des bureaux vides en habitations», les Français sont quasi unanimes : tout le monde doit avoir un logement, et un logement décent ! La lutte contre le mal logement arrive en tête avec 57% des Français qui considèrent que c'est une priorité absolue. Certains Français proposent «L'obligation de louer un logement vide» ou encore la création d'un «Contrôle technique des appartements pour lutter contre l'insalubrité».

2- Accès à la propriété

48% des Français pensent que favoriser le prêt à taux zéro est la priorité ! Et c'est la tranche d'âge 25-34 ans qui se sent la plus concernée puisqu'ils sont 58% à le penser. « Augmenter son plafond», «Demander aux banques de faciliter son accès» ou même «Le généraliser», telles sont les réformes que les Français ministres du logement d'un jour suggèrent.

3- Loger les sans-abri

Pour 37% des Français (42% des femmes et 33% des hommes), loger les sans-abri est une urgence. Les 18-24 ans sont d'ailleurs les plus sensibles sur le sujet puisqu'ils sont 46% à le défendre. «Plus de foyers d'accueil», «Saisie des biens inoccupés», «Rénovation de vieux bâtiments» constituent quelques-unes des actions proposées par les Français pour loger les sans-abri

Des différences régionales

C'est en région Aquitaine que les Français sont les plus nombreux à vouloir en priorité loger les sans-abri (49%). Le maintien du rythme de construction des logements sociaux est également très important pour ses habitants (38% vs. 27% dans toute la France), tout comme en Basse-Normandie où ils sont 57%. Cette dernière est par ailleurs la plus en faveur de la lutte contre le mal logement avec le chiffre record de 79%. En Ile-de-France, lutter contre le mal logement (56%), favoriser le prêt à taux zéro (41%), loger les sans-abris (37%) constituent le top 3 des priorités. Enfin, dans le Nord-Pas-De-Calais, c'est le prêt à taux zéro qui arrive en tête des urgences : ils sont 67% à souhaiter le favoriser.

Que l'on soit en région parisienne ou en province la lutte contre le mal logement met tout le monde d'accord : respectivement 56% et 57% en font leur mesure prioritaire. Ce qui différencie sans doute les parisiens et les provinciaux concerne le prêt à taux zéro : ils sont 41% à Paris vs. la moitié des répondants en province à le considérer comme impératif.


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Qui emprunte en Belgique ?: Les Belges ont été nombreux en 2016 à souscrire un crédit... https://t.co/kev2vryAj9 https://t.co/KIDRVPFrfc
Jeudi 17 Août - 11:07
41 € / mois pour les contenus culturels numériques: PayPal révèle aujourd'hui une... https://t.co/J0aR6JP5Kx https://t.co/tGx5XpjRdI
Mercredi 16 Août - 14:17
Les Français et le déménagement: Trois millions de ménages français déménagent chaque... https://t.co/9SgguvelIs https://t.co/ozssnk8moh
Mercredi 9 Août - 17:27
L’Europe veut être à la pointe en matière de finance durable: Le groupe d’experts à haut... https://t.co/NAo6zGwkbj https://t.co/vUUOrKXa4Y
Mardi 8 Août - 16:52





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com