43 % des Français investiraient dans les nouvelles technologies

18 Novembre 2014
Rémi Lepage
Notez



En complément de l’étude réalisée en septembre dernier sur le comportement des français et des investisseurs individuels actifs face au financement des entreprises, Actionaria a souhaité approfondir et analyser les secteurs d’activité qui sont privilégiés par les Français et les investisseurs actifs. Voici les principaux résultats de l'étude.

Le secteur Banque/Assurance/Finance seulement en cinquième position

D’une manière générale, les Français et les Investisseurs actifs investiraient dans les mêmes secteurs d’activité. En effet, les Nouvelles Technologies, L’Energie et le secteur Biotech/Chimie/Pharmacie ressortent en top 3 des deux populations sondées. 43 % des Français investiraient dans les Nouvelles Technologies, 42 % dans l’Energie et 34 % dans le secteur Biotech/Chimie/Pharmacie. Quant aux investisseurs actifs, 59 % des sondés mentionnent le secteur Biotech/Chimie comme prioritaire dans leur choix d’investissement, ils mettent en 2ème position les nouvelles technologies (51%), suivi du secteur de l’Energie (43%).

En revanche, il est intéressant de noter qu’il existe entre les deux populations une vraie dichotomie sur les secteurs du BTP/Construction/Immobilier, l’Industrie hors automobile et le Tourisme/Transport. 32 % des Français pourraient investir dans le BTP/Construction/Immobilier contre 16% des investisseurs actifs. Le secteur de l’Industrie hors automobile arrive en dernière position pour les Français (8 %) alors que 23 % des investisseurs actifs considèrent ce secteur comme attrayant (5ème position). 21 % des français se disent enclins à investir dans les entreprises du secteur de Tourisme/Transport alors qu’ils ne sont que 11 % chez les investisseurs actifs. Quant au secteur Banque/Assurance/Finance, il est mentionné en 5ème position tant par les Français (29 %) que les investisseurs actifs (23 %) .

Comment expliquer ces choix ?

Pour les deux populations interrogées, les Nouvelles Technologies, l’Energie et les activités Biotech/Chimie/Pharmacie apparaissent comme des secteurs d’avenir et prometteurs, mais également comme les secteurs les plus innovants. 91 % des investisseurs et 85 % des Français considèrent les Nouvelles Technologies comme un secteur d’avenir (respectivement 84 % et 82 % pour l’Energie et 92 % et 75 % pour le secteur des Boitech/Chimie/Pharmacie). Pour 98 % des investisseurs et 91% des Français le secteur des Nouvelles Technologies est perçu comme innovant (respectivement 93% et 84% pour le secteur Biotech/Chimie/Pharmacie et 72% et 78% pour l’Energie).

Méthodologie : l'étude réalisée par Actionaria et OpinionWay s’est concentrée autour de 10 secteurs : Nouvelles Technologies, Energie, Chimie/Biotech/Pharmacie, Services, Communication/Media, Tourisme/Transport, BTP/Construction/Immobilier, Produits de grande consommation, Commerce/Distribution, Automobile, Banque/Assurance/Finance. Elle a été réalisée du 5 au 7 novembre 2014 par l’institut OpinionWay auprès de 2 cibles :

- 1 012 individus représentatifs des Français de 18 ans et +
- 237 investisseurs actifs inscrits au salon Actionaria 2014


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Retraites : garder une vision à long terme https://t.co/dViHZaFYCU via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: #Licornes : sous le soleil des #fonds https://t.co/bLq2RwCrNQ #start-up
Lundi 16 Octobre - 12:20
RT @vincent_paes: Les ambitions de @PhilippeARRAOU à la tête de @bdofrance https://t.co/Sffw6A1bEp
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com