250 000 professionnels de la santé menacés par le tout économique

11 Septembre 2012
Notez



À force de vouloir gérer la santé comme n'importe quelle activité économique, on arrive parfois à des situations aberrentes. C'est bel est bien le cas ici. Pour améliorer les performances économiques des établissements hospitaliers, la Fédération des Établissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne - privés non lucratifs (FEHAP) a décidé de dénoncer la convention collective de son secteur, la CCN51 datant du 31 octobre 1951. Son objectif est clair : réduire ses coûts de personnel. Mais les conséquences humaines sont très lourdes : pas moins de 250 000 professionnels de la santé sont concernés.

 


250 000 professionnels de la santé menacés par le tout économique

Des conséquences désastreuses

 

Cette dénonciation, dite "partielle", est en fait de grande ampleur puisqu'elle englobe notamment l'ensemble du système de rémunération et la totalité des grilles de classification !   Si elle devenait effective, elle conduirait à un retour au Code du Travail, soit une perte des avantages proposés par cette convention. Cela se traduirait notamment par une remise en cause :

 

 

-       des jours fériés,

-       des promotions,

-       du déroulement de carrière lié à l'ancienneté,

-       des indemnités de départ à la retraite,

-       et des indemnités de licenciement.

 

Des négociations au point mort

 

La Fédération Française de la Santé, de la Médecine et de l'Action Sociale CFE-CGC se mobilise pour trouver un compromis mais, après un an de réunions de négociations, la FEHAP refuse de trouver un compromis. Résultat, organisations salariales et employeurs sont toujours dans une situation de blocage. La situation devient chaque jour plus critique puisque l’échéance arrive à grand pas. En effet, si aucun accord n’était trouvé, la dénonciation de la convention CCN51 prendrait effet au 1er décembre 2012.

 

Pour éviter la fin de plus de soixante ans de vie conventionnelle, la CFE-CGC souhaite poursuivre les négociations et maintenir l’actuelle convention collective au-delà de l’échéance prévue.  Pour ce faire, il faut que le dialogue reprenne ! Le gouvernement doit intervenir afin qu’une solution puisse être trouvée !

 

La Fédération Française de la Santé, de la Médecine et de l'ActionSociale, qu’est-ce que c’est ?

 

 

Usuellement dénommée CFE-CGC Santé-Social, elle rassemble tous les professionnels de la santé, de la médecine, du social et du médico-social. Les divers syndicats qui composent la Fédération regroupent les adhérents selon leur profession, leur catégorie, ou leur secteur d'activité.

 

Article sponsorisé




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com