​Activité soutenue pour les business angels

6 Février 2015
Rémi Lepage
Notez

Les principaux enseignements du baromètre des business angels réalisé par France Angels en partenariat avec BFM Business montrent une tendance générale à un accroissement de l'activité des réseaux : recrutement de Business Angels, réception et analyse de dossiers de demande de financement,…



La progression la plus marquée porte sur le nombre de Business Angels au sein des réseaux, enregistrée à 41,4 % pour ce second semestre (contre 26 % au 1er semestre). Plus forte qu'attendue (les perspectives du 1er semestre faisaient état d'un nombre de Business Angels en hausse de 25,9%) elle témoigne de l'intérêt croissant observé depuis plusieurs années pour l'investissement et l'accompagnement de proximité des jeunes entreprises.

Un intérêt croissant pour les jeunes entreprises

Malgré cette dynamique, les Business Angels semblent en position d'attentisme avec une baisse, en volume et en valeur, de leur activité d'investissement sur de nouveaux projets. Ceci reste toutefois conforme aux prévisions pour l'année 2014 que France Angels avait anticipée comme une année de transition. Un nouvel indicateur concernant la qualité des projets présélectionnés fait son apparition dans l'enquête de conjoncture. Celle-ci est évaluée à la hausse avec 48,3 % des dossiers étudiés jugés de meilleure qualité.

Enfin, le nombre d'entreprises financées en cessation d'activité reste stable par rapport au baromètre précédent, malgré une conjoncture économique toujours aussi difficile. En conclusion, les données recueillies pour le second semestre, globalement conformes aux attentes exprimées dans la précédente enquête, dénotent une perception de 2014 vue comme transitoire. Ceci tient compte d'un environnement économique toujours contraint et d'un contexte réglementaire encore instable.

Perspectives d'évolution pour les mois à venir

A l'instar des résultats enregistrés sur le second semestre 2014, les Business Angels envisagent les 6 premiers mois de l'année 2015 avec un regain de confiance. Même si la majorité voit une stabilité des différents indicateurs, la proportion de ceux qui les envisagent à la hausse est bien plus élevée que dans les perspectives précédentes. Le nombre de projets financés est notamment prévu en hausse de 33 % (à comparer aux 19 % évoqués lors de la projection sur le second semestre 2014).

Cela peut s'expliquer, comme le montrent les résultats de la question d'actualité, par une meilleure visibilité des actions gouvernementales et notamment par les effets attendus de la loi de finances rectificative 2014 qui ont permis la déréglementation des SIBAs (Sociétés d'investissement des Business Angels).

La loi Macron ne fait pas l'unanimité

Des sondés partagés sur les bienfaits des réformes actuelles
Des sondés partagés sur les bienfaits des réformes actuelles
Dans une actualité économique qui vit depuis plusieurs mois au rythme des projets de réformes, de lois et des grands chantiers du gouvernement pour soutenir l'économie Française (loi de finances rectificative 2014, loi Macron, pacte de responsabilité...), il a été demandé aux Business Angels, membres des réseaux affiliés à France Angels : Si de manière générale, ces mesures prises ou à venir, sont de nature à favoriser leur investissement en France (Oui/Non) Et si plus précisément la loi de finances rectificative 2014, la loi Macron et le pacte de responsabilité agiront sur ce climat de manière très, moyennement ou pas du tout positive.

Les avis sont partagés sur l'efficacité globale des réformes entreprises ou prévues, qui peuvent s'expliquer par le fait que les mesures ne concernent pas toutes directement l'activité des Business Angels, à l'image du Pacte de responsabilité notamment dont l'impact sur leur activité d'investissement a été jugé nul par les Business Angels. A l'inverse, la Loi de finance rectificative 2014 votée en décembre dernier et qui entérine la dérèglementation des Sociétés d'Investissement de Business Angels (suppression de la limite à 50 actionnaires et de l'obligation d'avoir deux salariés) est perçue de façon à agir plutôt très favorablement sur l'investissement des Business Angels. Enfin, de manière plus nuancée, les effets attendus de la Loi Macron sont jugés neutres, peut-être par manque de visibilité ce qui peut expliquer un certain attentisme, alors que les premiers débats se déroulent en ce moment même à l'Assemblée Nationale.

Méthodologie : l'objet de ce baromètre est de donner, 2 fois par an, une tendance de l'évolution de l'activité des Business Angels. Sa récurrence permet de dégager des évolutions sur une longue période. Pour compléter ce baromètre et le positionner dans l'environnement actuel, une question d'actualité est posée aux membres des réseaux. L’enquête a été réalisée du 19 au 23 janvier 2015.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Qui emprunte en Belgique ?: Les Belges ont été nombreux en 2016 à souscrire un crédit... https://t.co/kev2vryAj9 https://t.co/KIDRVPFrfc
Jeudi 17 Août - 11:07
41 € / mois pour les contenus culturels numériques: PayPal révèle aujourd'hui une... https://t.co/J0aR6JP5Kx https://t.co/tGx5XpjRdI
Mercredi 16 Août - 14:17
Les Français et le déménagement: Trois millions de ménages français déménagent chaque... https://t.co/9SgguvelIs https://t.co/ozssnk8moh
Mercredi 9 Août - 17:27
L’Europe veut être à la pointe en matière de finance durable: Le groupe d’experts à haut... https://t.co/NAo6zGwkbj https://t.co/vUUOrKXa4Y
Mardi 8 Août - 16:52





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com