Le paiement mobile, outil de communication auprès de la clientèle

8 Mars 2018
Annie Guo
Notez



Alors que les touristes chinois affichent toujours plus leur enthousiasme pour l’Hexagone, conquérir cette clientèle exigeante est devenue une priorité pour les commerçants. Ces derniers ne peuvent désormais plus faire l’impasse sur un usage bien ancré en Chine : le paiement mobile.

Porte d'entrée vers les clients chinois

Le paiement mobile, outil de communication auprès de la clientèle
Les chiffres du tourisme chinois en France n’en finissent plus de faire rêver. Avec 2,2 millions d’arrivées sur le sol français et un panier moyen par personne qui flirte avec les 1 700 euros par jour, ces touristes venus de Chine sont devenus la première clientèle non européenne du pays et ont généré plus de quatre milliards d'euros de revenu en 2017. Mieux encore, le marché connaît une croissance à deux chiffres et ne montre aucun signe de ralentissement. Si le gâteau à se partager est toujours aussi alléchant, la question qui anime les professionnels du tourisme et les commerçants de l’Hexagone reste la même : comment réussir à capter et satisfaire cette clientèle si particulière ?

Aux petits soins pour ces clients qui leur rendent bien, les grands magasins déploient tous leurs efforts pour que les touristes chinois se sentent comme chez eux dans leurs rayons. En 2016, le Printemps du Louvre ouvrait la voie en permettant aux touristes chinois de régler leurs achats en utilisant Alipay, le service de paiement mobile qui a déjà convaincu 520 millions d’utilisateurs en Chine. Plus récemment, c’est Premier Tax Free, entreprise spécialisée dans la détaxe, qui s’est alliée avec Alipay pour permettre aux touristes chinois de recevoir instantanément le précieux remboursement sur leur porte-monnaie mobile. De là à dire que le paiement mobile est l’une des portes d’entrée vers la clientèle chinoise, il n’y a qu’un pas !

64 % de la population chinoise paye avec son mobile

Avec un taux de pénétration de 64%, le paiement mobile est devenu le mode de paiement le plus utilisé en Chine. Il aura fallu seulement quatorze ans au leader du secteur, Alipay, pour convaincre plus d'un tiers de la population chinoise. Aujourd'hui, ce sont 900 millions d'adeptes du paiement mobile qui, pour faire leur shopping, aller au restaurant, payer leur taxi ou réserver des billets d'avion, ne dégainent pas une carte bancaire ni des espèces mais leur téléphone portable. À tel point qu'en 2017, 78% des transactions effectuées en Chine ont été réglées par mobile.
 
S’il peut paraître surprenant pour nous Français qui ne jurons que par notre carte bancaire, cet immense succès s’explique de manière pragmatique.  Du fait de la croissance express que le pays a connu, la population chinoise n’a pas eu le temps de s’accoutumer à l’usage de la carte bancaire mais a très vite fait du téléphone portable son principal outil d’accès à internet. En plus de sembler plus pratique et sécurisé qu’une carte bancaire (deux codes sont nécessaires pour payer avec un portable contre un seul pour une carte), le porte-monnaie électronique est en fait bien plus qu’une solution de paiement ! Alipay, le géant aux 520 millions d’utilisateurs, offre aussi toute une gamme de services financiers et met en avant une sélection de sites marchands partenaires. D'autres encore regroupent dans une seule et même application un service de messagerie instantanée, un réseau social mais aussi des services de réservation de restaurant, de taxi, des boutiques en ligne et bien plus encore ! Pour réussir à capter cette clientèle chinoise, le professionnel du tourisme et le commerçant français doivent donc s’adapter à ses comportements d’achat et lui permettre de garder ses habitudes de paiement lorsqu’elle voyage à l'étranger.

Le E-Wallet, un outil de communication redoutable

À ceux que l’idée d’accepter un nouveau mode de paiement effraierait, il est temps de faire face à la réalité : le porte-monnaie électronique représente pour les commerçants une réelle opportunité. Grâce à son service de géolocalisation, Alipay permet à ses utilisateurs de découvrir des commerçants proches de lui, leurs offres promotionnelles, leurs nouveautés… et devient pour les professionnels un véritable canal de communication. Quant à WeChat, l’application à tout faire, en plus de permettre les paiements en ligne via un mobile, elle permet à tous les commerçants et e-commerçants de faire la promotion de leurs produits en créant des pages similaires aux pages Facebook.

Ces applications de paiement mobile sont donc devenues de véritables vitrines qui permettent aux professionnels d’acquérir de nouveaux clients et de les fidéliser. Alors non, le paiement mobile n’est pas un obstacle de plus à la conquête des touristes chinois ! Bien au contraire. Accepter les paiements par Alipay, c'est s'offrir une place de choix dans l'objet préféré des consommateurs chinois : leur mobile.

​A propos de l'auteur : Annie Guo est fondatrice de Silkpay.


Annie Guo


1.Posté par Lebois le 15/03/2018 16:16

Les touristes chinois sont une manne financière indéniable, il faut s'en saisir !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Comment améliorer la satisfaction client ? À une époque où tous les services sont notés… https://t.co/IGeJKHkjdl
Samedi 15 Septembre - 09:01
L'économie mondiale va bien... malgré tout L’économie mondiale aborde cette rentrée de septembre sur une note posit… https://t.co/f5IeZLWxsa
Vendredi 14 Septembre - 15:11
RT @vincent_paes: Les ambitions de @RocheBobois à l'international https://t.co/Aogt5tNNAM #IPO
Vendredi 7 Septembre - 15:38
RT @vincent_paes: Entretien avec @Paul_F_Fournier : @Bpifrance va massivement soutenir la #deeptech ! https://t.co/MPsUGufFfy
Vendredi 7 Septembre - 15:38





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com