Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

La Girardin n’a jamais été aussi utile pour la France

3 Mai 2019
Notez

Un moment visée au cours du Grand Débat parmi d’autres avantages fiscaux, la Girardin Industrielle, dispositif de défiscalisation, est vital au financement des entreprises et des économies ultramarines. Si le Président de la République a confirmé sa pérennité, il est important de rassurer les investisseurs métropolitains et les acteurs économiques insulaires. Explications.



Sous le coup de la menace d’un rabotage, comme toutes les autres niches fiscales, la Girardin Industrielle ressort finalement indemne du Grand Débat. Le Président de la République l’a confirmé lors de son intervention télévisée du jeudi 25 avril, insistant sur la cohérence de sa pérennisation. Contrairement aux controverses qu’elle a pu susciter essentiellement par le passé, elle est bien plus qu’une « niche ». C’est avant tout un véritable outil citoyen au service des DOM-COM. En effet, les territoires français d’Outre-mer (DOM-COM) ont les mêmes besoins, sinon plus, en termes de développement économique que l’hexagone, mais la contrainte géographique les expose à des difficultés, en particulier pour financer les matériels industriels qui coûtent en moyenne entre 25 à 30% plus cher qu’en métropole, et exploités sur des marchés plus étroits.

Soutenir l’activité industrielle ultramarine

C’est pourquoi, et ce dès 1986, la première loi de défiscalisation spécifiquement dédiée à l’Outre-mer a vu le jour (Loi Pons), sous l’impulsion de Bernard Pons, alors Ministre des Départements et Territoire d’Outre-mer du Gouvernement Chirac II. En 2001, la Loi Paul est venue rééquilibrer et canaliser les investissements industriels sur ces territoires, afin d’améliorer, notamment, les retombées pour les PME. Des secteurs prioritaires et éligibles à ce dispositif ont été mis en lumière : L’industrie, la pêche, l’hôtellerie et le tourisme, les énergies nouvelles, l’agriculture, le BTP, ou encore le transport, l’artisanat, l’audiovisuel et le cinéma. En 2003, la Loi Girardin, qui porte le nom de Brigitte Girardin, Ministre de l’Outre-mer entre 2002 et 2005, est intervenue en remplacement des dispositifs successifs, dans le but de soutenir l’activité industrielle ultramarine.

Elle a ensuite été révisée dans les années qui ont suivi pour plus d’efficacité, de dynamisme et de performance. Le dispositif Girardin (composé de quatre volets, dont le volet Industriel), qui devait initialement prendre fin le 31 décembre 2020, a bénéficié d’une prorogation supplémentaire. Les députés, conscients de l’utilité d’une telle mesure, ont prolongé le dispositif de défiscalisation jusqu’au 31 décembre 2025 dans les départements français d’Outre-mer (DOM) et dans les collectivités française d’Outre-mer (COM).

Une mesure de défiscalisation équitable

La Girardin industrielle, dispositif de « mesures de soutien fiscal à l’économie », favorise le développement et la modernisation des PME et TPE dans les DOM-COM. L’investissement d’un contribuable métropolitain, qui bénéficiera en contrepartie d’une réduction d’impôt sur le revenu, financera le matériel industriel des entreprises ultramarines. Elle est ainsi une mesure profitable aux deux parties. D’un côté, les contribuables diminuent leur impôt sur le revenu via une stratégie “one shot” - sans engagement de renouvellement d’une année sur l’autre - pour contribuer à l’essor économique et social des DOM-COM. De l’autre, les PME et TPE ultramarines de secteurs considérés comme prioritaires, voient le financement de leurs actifs industriels aidé. Ce qui participe à leur développement, dans le contexte d’un niveau de chômage largement supérieur à celui de la Métropole.

Un dispositif citoyen consolidé

La Girardin industrielle est donc un dispositif d’investissement citoyen, qui répond aux défis qui sont les nôtres. L’éloignement et l’isolement géographique constituent de véritables contraintes structurelles pour les Collectivités et Départements d’Outre-mer et leurs entreprises. La Girardin Industrielle vient les compenser, faisant de ces investissements un acte citoyen dont le but est de soutenir le financement de projets d’entreprises ultra- marines. Ce dispositif, affiné au fil des ans pour répondre aux défis du temps présent, désormais plus transparent et sécurisé, répond à un besoin fondamental pour ces régions. L’instauration d’une stabilité fiscale primordiale ainsi confortée par le Président de la République est en ce sens, une nouvelle bienvenue et cohérente. Elle permet à tous les investisseurs de continuer à investir sereinement pour soutenir les économies d’Outre-Mer.

A propos de l'auteur : Mélanie Kabla est directrice du développement chez Ecofip, leader de la défiscalisation en Girardin Industrielle.




1.Posté par JenkinK le 08/05/2019 07:11

Everything changes with time. It is the law of nature. We have to accept those changes and move on in our life. A good example to prove this fact is given in your post. Earlier conveying wishes like good morning, good evening were considered as the identity of a well mannered person. We address usually people who are elder to us by words like ‘sir’ and ‘madam’ etc. But today, this way of addressing is not common. People love to be called by their name. We were taught by our parents that we should regularly use words sorry and thank you. They show politeness and kindness. But today these words are used only when necessary. Using these words for each and everything will make people think that the person is over polite. Even the employees call their boss by his or her name. This way of addressing a person is considered as the right practice in the present world. This too is not permanent. It may change with time. Anyways all this suggests that people have to change their habits and things that they have practiced for years. Those who are not willing to change with time will be considered as down market or old fashioned person. Anyways the theme of this post was a good one. It is a matter to be discussed by people.
Most of the people around the world have begun to give great value to education. But many colleges ask for submitting perfect essays as a part of their assignment work. This makes things difficult for them. Many of the students do not have good writing skills. They may have poor knowledge in the English language. All this may result in getting poor marks in their writing work. Poor marks in assignments can affect the overall grades of the students. As a result their dreams may get shattered. So to deal with all these problems http://essayservices.org/ will be greatly helpful.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com