Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

La Chine et l’Europe affichent une croissance à 2 chiffres de leurs dépenses R&D

21 Novembre 2018
Antoine Balduino
Notez

La Chine et l’Europe enregistrent la plus forte croissance de leurs dépenses de R&D (respectivement +34 % et +14 %) pour un total d’investissement mondial dans ce domaine de 782 milliards de dollars. La France a -t-elle les moyens de rattraper son retard ?



Depuis 14 ans, l’étude Global Innovation 1000 de Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de PwC, analyse les dépenses de Recherche & Développement (R&D) des 1 000 plus grandes entreprises cotées au monde. Strategy& montre le lien qu’il existe entre investissement dans l’innovation et stratégies de croissance à long terme. Les dépenses mondiales annuelles de R&D ont augmenté de 11 % en 2018, pour atteindre 782 milliards de dollars d’investissement par an.

Le secteur des biens de consommation, a connu la plus forte croissance de ses dépenses mondiales de R&D

Le secteur des biens de consommation détrône l'industrie du logiciel et des services Internet pour la première fois en cinq ans. En effet, il affiche la croissance la plus rapide de ses dépenses en R&D (26 % contre 20,6 %).L’informatique et l’électronique, la santé et l’automobile représentent collectivement 60 % des dépenses de R&D en entreprise en 2018. Les experts PwC Strategy& prévoient une croissance exceptionnelle sur la santé, qui est en voie de devenir le secteur le plus dépensier en R&D à l’horizon 2020.

La France affiche une bonne croissance puisqu’elle représente 3,7% du total des dépenses mondiales en R&D, avec 41 entreprises intégrées dans le TOP 1000. 88 entreprises surperforment au sein de leur secteur avec d’excellents résultats financiers durables et une dépense modeste de R&D. L’étude sectorielle comparative sur cinq ans de Strategy, relative aux performances de l’entreprise et à l’investissement dans l’innovation, montre que 88 entreprises à travers le monde, toutes zones géographiques et tous secteurs confondus, ont été jugées comme tirant le plus grand bénéfice de leur innovation.

Ces entreprises tirant le plus grand bénéfice de leur innovation affichent une croissance de leur chiffre d'affaires 2,6 fois supérieure à celle des autres entreprises du classement et une progression de leur capitalisation boursière 2,9 fois plus élevée. Elles ont par ailleurs enregistré des performances au moins deux fois supérieures à celles des autres pour l’intégralité des indicateurs étudiés. Résultats obtenus tout en dépensant moins en R&D que la moyenne de leur groupe de référence, exprimée en pourcentage du chiffre d'affaires, sur l’ensemble de la période concernée.

Selon Laurent Molinié, Directeur chez Strategy, l’activité de conseil en stratégie de PwC : « L’étude Global Innovation 1000 2018 confirme que malgré les forts taux d’investissement, l’excellence en innovation ne s’achète pas simplement avec plus d’investissements dans la R&D. D’autres facteurs comme la stratégie, la culture, la connaissance et la mobilisation du management tout au long du cycle d’innovation permettent la supériorité de certaines entreprises ».

 

Des caractéristiques communes

Ces entreprises, dont l’innovation est l’enjeu principal, présentent des caractéristiques communes :

La cohérence : 77 % des entreprises ayant la plus forte croissance précisent que leur stratégie d'innovation est fortement corrélée à leur stratégie commerciale, contre 54 % des répondants dont la croissance est identique à celles de leurs concurrents, et 32 % des entreprises dont la croissance est inférieure.

La culture : 71 % des entreprises sondées qui déclarent une croissance de leurs revenus plus rapide que leurs concurrents jugent que leur culture d’entreprise est étroitement liée à leur stratégie d'innovation, contre 53 % des entreprises qui font part d’un taux de croissance égal et 33 % des entreprises qui s'inscrivent en retrait.

Leadership : 78 % des entreprises qui affichent la meilleure croissance de leurs revenus estiment que leur équipe de direction porte résolument leur stratégie d'innovation et d'investissement dans la R&D, contre 62 % des entreprises qui ont une croissance comparable, et 53 % pour les entreprises dont la croissance est moindre.

Analysé sous l’angle régional, le classement reflète la poursuite de l’évolution fulgurante des entreprises implantées en Chine, qui ne composaient que 3 % des entreprises les plus innovantes en 2007 et qui représentent 17 % dix ans plus tard. L’Europe aussi connaît une belle progression, passant de 18 % à 30 % en dix ans. La part des entreprises innovantes dans le classement est tombée à 45 % pour l’Amérique du Nord et à 8 % pour le Japon.

 

Apple reprend sa place de numéro 1

Secteur par secteur, sur la période 2002-2017, le nombre d’entreprises tirant le plus grand bénéfice de leur R&D a connu un essor dans les télécommunications, les biens de consommation, la santé, l’industrie, l’automobile, ainsi que dans l’aéronautique et la défense. Sur plus de 1 000 entreprises étudiées seules deux peuvent revendiquer d’avoir tiré le plus grand bénéfice de leur R&D sur 15 ans – Apple et Stanley Black & Decker. Apple reprend sa place de leader comme entreprise la plus innovante au monde (d’après les 869 leaders et managers de la R&D interviewés, et Netflix fait son entrée au classement. Apple déloge Alphabet pour redevenir l’entreprise la plus innovante au monde, tandis que Netflix figure pour la première fois dans le top 10 des entreprises les plus innovantes.

« Le succès des entreprises tirant le plus grand bénéfice de leur innovation confirme une conclusion pluriannuelle de notre étude : sur le long terme, il n’existe pas de corrélation entre les dépenses des entreprises dans l’innovation et leur performance financière globale. L’important est la façon dont les entreprises investissent en R&D, la qualité de leurs talents et les choix qu’elles effectuent afin de créer des produits et services qui répondent aux besoins implicites de leurs clients. », conclut Laurent Molinié 


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com