Quelle politique économique pour lutter contre le chômage ?

17 Juillet 2009
Notez

Face à la crise économique, les pays industrialisés subissent de plein fouet la montée du chômage. La France ne fait pas figure d'exception. Bien au contraire. Quelles armes existent-ils pour lutter contre ce fléau.



Hausse brutale du chômage. La brutalité de la progression est sans précédent depuis 1975. Au premier trimestre de 2009, le taux de chômage au sens du BIT a gagné 1,1 point. Il a atteint 9,1 % sur la France entière et 8,7 % hors DOM (soit 2 455 000 demandeurs d'emploi), selon les statistiques publiées hier par l'Insee.

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a reconnu le caractère « brutal » du choc, mais elle a tenu à le relativiser. Le taux de chômage français se situe « dans la moyenne européenne » et la situation « se dégrade moins vite qu'ailleurs », a-t-elle expliqué sur Europe 1. Pourtant, Pôle Emploi, l’organisme né de la fusion entre l’ANPE et les Assedics, est en suractivité. Un conseiller de Pôle emploi suit en moyenne 90,3 demandeurs d'emploi. C'est 50 % de plus que l'objectif de 60 fixé par le gouvernement.
Quelle politique économique pour lutter contre le chômage ?

Pour lutter contre les dysfonctionnements économiques, l’Etat peut intervenir de deux façons. La première, intitulée politique passive, consiste à traiter le chômage socialement. Le RSA, le RMI et le SMIC sont ainsi des mesures qui ont impact indirect sur le marché du travail. Il s’agit de venir en aide aux personnes excluent du monde du travail en leur accordant un soutien financier et d’agir sur le nombre d’actif pour préserver des emplois. La politique de préretraite mise en place dans les années 1980 en est le parfait exemple.

La deuxième, nommée politique active, est le traitement économique du chômage. Il s’agit de mettre en place des mesures ayant un effet positif sur la création d’emploi marchand et non marchand (diminution des charges patronales, aide à la création d’entreprise...). La mise en place d’un plan de relance permet de dynamiser la consommation et l’investissement et donc, in fine, l’emploi. Encore faut-il avoir l’argent pour le mettre en place.

Problème récurrent en France, le chômage n’est jamais redescendu sous la barre des 8 %. Il peut être temps de repenser les politiques économiques pour lutter créer de l’emploi. Le RSA a été une nouvelle voix. Il faut en développer de nouvelles pour s’adapter à la crise économique.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com