Pourquoi l'or dépassera les 4 000 dollars

12 Décembre 2012
Egon von Greyerz
Notez



Il est historiquement rare que les décisions d’investissement soient évidentes, mais c'est aujourd’hui le cas. L’or est la seule monnaie réelle et honnête. L’or reflète les actions délétères des gouvernements qui détruisent la valeur de la monnaie papier. Ces cents dernières années, depuis la création de la FED mais surtout depuis 1971, quand le dollar US ne fut plus soutenu par l’or, les monnaies papiers ont entamé leur chemin vers la destruction. Elles ont perdu 97-99 % de leur valeur depuis 1913 et environ 80 % depuis 1999. En 2013, nous entrerons dans la phase finale qui mènera éventuellement à la destruction totale de la plupart des monnaies papier.

Des facteurs inquiétants

Pourquoi l'or dépassera les 4 000 dollars
Les deux principaux facteurs qui nous y amèneront sont : une augmentation exponentielle des déficits gouvernementaux et l’impression d’argent à l’infini. Il n’y a absolument aucune chance que les gouvernements puissent stopper les dépenses déficitaires. Tout gouvernement qui mentionnerait le terme austérité se ferait éjecter très rapidement. Et même si des mesures sérieuses d’austérité étaient tentées, elles ne feraient que plonger l’économie dans une spirale à la baisse vertigineuse, ce qui créerait des déficits encore plus importants. Les conséquences de cette impression massive d’argent dans le monde entier seront :

• Des monnaies qui s’effondrent
• Une dépression hyper inflationniste
• Des troubles sociaux
• Des guerres

Valeur refuge

Est-ce que ces événements surviendront au fur et mesure du temps ou surviendront-ils brusquement ? Les indices techniques et fondamentaux que nous voyons aujourd’hui pointeraient plutôt vers des dénouements rapides. L’économie mondiale n’a jamais été si fragile de toute l’Histoire. De grands pays comme le Japon, les États-Unis, l’Angleterre et la plupart des pays européens sont en faillite et n'en ont plus pour longtemps. Le système bancaire, quant à lui, ne survit que grâce à de fausses évaluations d’actifs toxiques. La situation ressemble à celle d’une avalanche déclenchée par le dernier flocon de neige qui, à lui seul, fait tout partir. Le déclic pourrait survenir d’un effondrement du dollar, de l’implosion du Japon ou de la Grèce qui quitterait l’Union européenne. Il n’y aurait pas besoin d’un événement majeur, vu l’instabilité totale du système économique et financier mondial.

Personne ne peut avoir d’influence sur ces conséquences inévitables, ni les gouvernements, ni les banques centrales, ni des individus. Les seules mesures que peuvent prendre les individus sont des mesures pour protéger leurs actifs. Pour les investisseurs qui ont la chance d’avoir des épargnes, la meilleure façon absolue de protéger leur richesse est de posséder de l’or physique (et possiblement de l’argent) et de le stocker en-dehors du système bancaire.

50% est un minimum absolu

L’or constitue l’investissement par excellence pour préserver son patrimoine, c’est irréfutable. Comme les monnaies papier et tous les actifs financés par la bulle de crédit s’effondreront en termes réels, l’or continuera, lui, à préserver le pouvoir d’achat, comme il l’a fait pendant 5 000 ans. Les personnes qui douteraient de ce qui arrivera à l’or quand les déficits exploseront et que l’impression d’argent s’accélérera, jetez un coup d’œil sur le graphique ci-dessous. On y voit la dette du gouvernement américain par rapport au prix de l’or. Il faut donc s’attendre bientôt à une montée parabolique de la dette et du prix de l’or. Ce qui serait en phase avec la prévision d’Alf Field, à savoir une cible de 4 000 - 5 000 dollars pour l’or. On pourrait même atteindre cette cible dès 2013.

Dette américaine et or : un lien fort
Dette américaine et or : un lien fort
À quiconque croirait que l’or est sur-évalué, sur-acheté : NON ! Comme je l’ai dit plus haut, l’or ne fait que refléter l’autre côté de la destruction des monnaies de papier et continuera de le faire. Nous recommandions déjà, en 2002, alors que l’or s'échangeait à $300, d’allouer 50 % de son portefeuille à de l’or physique. Aujourd’hui, nous croyons que 50% est un minimum absolu. Aucun autre actif n’offrira autant de protection que l’or.

À propos de l’auteur : Egon von Greyerz est fondateur de Goldswitzerland.com et membre du conseil d'administration de Goldbroker.com


Egon von Greyerz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com