Pour 100 milliards d’euros, t’as plus rien

25 Octobre 2011
Notez



Les autorités européennes n’en finissent pas d’avancer des chiffres sortis de nulle part. Le dernier en date est 108 milliards d’euros. Ce serait la somme nécessaire pour recapitaliser les banques européennes. On est donc loin des 200 milliards évoqués fin août par le FMI.

Une méthodologie controversée

Pour 100 milliards d’euros, t’as plus rien
Comme d’habitude la méthodologie utilisée peut laisser sceptique. Ainsi, le choix d'appliquer une valorisation à la valeur de marché ("mark to market") de toutes les dettes souveraines européennes a provoqué, le mécontentement de nombreux pays. Et pour cause, les banques des pays où les dettes publiques ont une valeur aujourd'hui supérieure à celle inscrite dans leurs livres se retrouvent favorisées. C'est le cas notamment des banques allemandes, banques scandinaves ou britanniques.

Les autorités européennes ont finalement prévu deux options de calcul. Soit les banques valorisent leurs dettes souveraines en "mark to market" et doivent donc atteindre, comme prévu, un ratio de fonds propres de 9 % d'ici mi-2012, soit elles doivent respecter, à la même date, un ratio plus élevé (9,5 %). C'est sans aucun doute cette dernière stratégie qui sera choisie par les banques grecques ou italiennes dont la dette publique est particulièrement dépréciée.

Moins de 10 milliards d’euros pour les banques françaises

Ces estimations sont d’autant plus étranges que, quelques heures plus tard, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, annonçait quant à lui, que la recapitalisation des banques françaises seraient inférieurs à 10 milliards d'euros. Un montant qui est, selon lui, "tout à fait absorbables par les banques elles-mêmes".

Des annonces qui sonnent creusent puisque, dans le même temps, les rumeurs d’une décote de 50 % de la dette Grèce vis-à-vis des créanciers privés continuent de prendre de l’ampleur. Selon Amadeu Altafaj, l'un des porte-paroles de la Commission européenne, la zone euro serait "relativement proche d'un accord avec les créanciers privés de la Grèce". C’est vraiment la crise, pour 100 milliards d’euros, t’as vraiment plus rien…



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com