Noël : un marché de 445 milliards de dollars

12 Décembre 2014
Rémi Lepage
Notez



​Dans sa dernière étude « Global Economy Watch », le cabinet d’audit et de conseil PwC a analysé les dépenses des consommateurs de douze pays pour la période de Noël. Cette période est décisive pour les enseignes de distribution et leurs fournisseurs, puisque les ventes qu’elles réalisent aux mois de novembre et décembre ont un impact important sur leurs performances annuelles.

1 200 dollars en Irlande

Ainsi, sur la période de Noël 2013, les consommateurs des principales économies occidentales ont dépensé près de 445 milliards de dollars. Cependant, on constate de véritables écarts entre les pays, ceux qui souffrent encore de la crise économique et ceux qui bénéficient de la reprise et de l’élan de générosité traditionnel de Noël. Les Irlandais sont les consommateurs qui dépensent le plus à Noël, avec un montant avoisinant 1 200 dollars par personne. Selon Olivier Salesse, Directeur Strategy chez PwC, les Français ne sont pas en reste : « Au sein de la zone Euro, les Français sont ceux qui dépensent le plus par personne pour Noël, suivis de près par les Allemands et les Italiens. Parmi les économies matures, les Britanniques restent les plus généreux, loin devant les Américains. »

Les marchés émergents dépensent davantage à Noël

Les deux plus gros marchés émergents qui célèbrent Noël, le Brésil et la Russie, ont des niveaux de dépenses par personne relativement bas sur la période de Noël 2013. Cependant, ils sont placés en cinquième et huitième positions en termes de dépenses globales, car la forte population de ces pays compense les faibles dépenses individuelles. L’étude relève aussi que le Brésil et la Russie ont dépensé davantage à Noël 2013 que sur la même période en 2007, soit un an avant la crise économique. Une analyse plus approfondie des dépenses par personne de chacun des pays du panel révèle que la crise économique continue de peser sur les dépenses des ménages.

« Certaines cicatrices de la crise financière sont encore visibles dans les habitudes de consommation à Noël : les dépenses aux Etats-Unis en 2013 restent 10 % inférieures à ce qu’elles étaient en 2007. En Grèce, les dépenses réelles par personne ont diminué d’environ 60 % au cours des 6 dernières années », explique Olivier Salesse. Les dépenses réelles des Espagnols et des Portugais demeurent également inférieures à leurs niveaux de 2007, en raison des mesures d’austérité - telles que les importantes coupes salariales - qui ont été adoptées dans ces pays. En revanche, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont les principales économies occidentales pour lesquelles les dépenses de Noël ont rebondi en 2013 ; elles excèdent leurs niveaux d’avant la crise.


Rémi Lepage


1.Posté par bforbroker le 19/12/2014 15:35

C'est tout à fait normal que durant les fêtes de Noël, tout le monde en profitent !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Le volume d’offres d’emploi dans le secteur juridique progresse de 11 %: Selon la seizième édition du Baromètre Eur… https://t.co/qwKLd0awO5
Mardi 21 Novembre - 16:39
Pourquoi la nue-propriété est l’avenir de l’investissement immobilier: Investir dans l’immobilier, est-ce bien rais… https://t.co/Pj2nAX8aY5
Mardi 21 Novembre - 16:29
RT @vincent_paes: Hugo Mangin (Blablacar) : « La finance devient plus stratégique » https://t.co/rQZFMTxMFS via @MagDecideurs
Vendredi 17 Novembre - 14:01
RT @vincent_paes: Siemens-Alstom : le nouveau Airbus du ferroviaire ? https://t.co/Qe4qD4pze5
Mercredi 8 Novembre - 12:39





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com