"Les réserves ne suffiront pas à maintenir la production au-delà de 2025-2050"

11 Juillet 2012
Notez



"Pour évaluer l'ensemble des réserves de pétrole encore récupérables, le rapport de Leonardo Maugeri se fonde sur les estimations de l'USGS (United States Geological Survey). Celle datant de l'an 2000 avance un chiffre de réserves ultimes de l'ordre 3500 milliards de barils d’hydrocarbures liquides conventionnels. Cette estimation est largement considérée comme étant exagérément optimiste.

D'ailleurs, jusqu'ici les découvertes localement très importantes de ressources au large de l'Afrique de l'Ouest et du Brésil ne comblent qu'une petite partie de l'écart entre cette estimation de l'an 2000 et les découvertes cumulées, qui à ce jour sont de l’ordre de 2500 Gb. Et même des réserves ultimes de 3500 milliards de barils ne suffiraient pas à maintenir la production au-delà de 2025-2030.

"Nier l’imminence du pic pétrolier est une erreur tragique"

"Les réserves ne suffiront pas à maintenir la production au-delà de 2025-2050"
(…) Le rapport Maugeri prétend qu'il n'y a pas de pic de la production en vue, et conduit implicitement à envisager qu'il n'y aura pas de contrainte énergétique sur la croissance économique future. C'est là à mon sens répéter une erreur tragique, que de nombreux pays importateurs payent déjà par un endettement insoutenable" , a déclaré Olivier Rech, ancien responsable du pétrole au sein de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), dans une interview accordée au Monde.

Ces propos font échos au rapport publié par Leonardo Maugeri, ancien dirigeant du groupe italien ENI, selon lequel le pic pétrolier n'est qu'une chimère. La principale critique de cette étude réside dans le taux de déclin de la production pétrolière existante. Selon Lénorad Maugeri, elle serait aujourd’hui de "2 à 3 % par an". De son côté, Shell estime que taux est plutôt de 5 %. De plus, le rapport considère sans aucune justification que ce taux restera constant au fil du temps. "Là encore, l’hypothèse est confortable, mais très probablement fausse. L'analyse historique montre au contraire que le rythme de déclin s'accroît depuis au moins dix ans", explique Olivier Rech.

           



1.Posté par La_rebelle le 14/07/2012 01:01

A quand la levée du secret défense ? Pardon, du tabou ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Juillet 2013 - 17:52 Zone Euro : "un vrai problème de solvabilité"


Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com



Facebook | © icondock.com
Twitter | © icondock.com
Viadeo | © icondock.com
Mobile | © icondock.com
Rss | © icondock.com

Inscription à la newsletter



Des départements, des chocolats, des cybercrimes et un centre commercial: Chaque semaine, retrouvez notre... http://t.co/e67m7UnBHb
Samedi 19 Avril - 21:31
Les tops et les flops des TPE en 2013: Secteur par secteur, profession par profession, tour d’horizon des « tops... http://t.co/17O0uXFmhy
Samedi 19 Avril - 00:11
Calme plat sur les marchés boursiers: À la veille de la trêve pascale, les marchés boursiers européens manquent... http://t.co/ThGIh5usLd
Vendredi 18 Avril - 23:46
Optimiser ses placements : l’heure du choix pour les gestionnaires de trésorerie: AVIS D’EXPERT : Philippe... http://t.co/LhdfYJhTh4
Lundi 14 Avril - 16:55






Lexique de Sciences économiques et sociales


bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com