Les méthodes pour choisir son nom de domaine intelligemment

7 Décembre 2010
Notez



Lorsque l’on crée un site internet, le choix du nom de domaine s’avère crucial. Pour deux raisons. La première est qu’il va jouer un rôle important dans votre référencement. La deuxième est qu’il vous permet de positionner le contenu de votre site. Qu’ils soient porteurs d’un message comme « mon-message-a-faire-passer.fr », descriptifs comme « terme-generique.org » ou tout simplement relatifs à une identité comme « le-nom-de-ma-marque.com », les noms de domaine sont des éléments clés de toute stratégie digitale. L’AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) a mis en place un site internet pour vous aider dans ces démarches.

Les méthodes pour choisir son nom de domaine intelligemment

Le nom de domaine est le raccourci entre l’Internaute exposé à un message et un contenu mis à disposition. Autant dire qu’avant de prendre cette décision, il faut y réfléchir à deux fois. Pour faire le bon choix, la règle est de se poser les bonnes questions :

 

C’est quoi un nom de domaine ?



Avant de se lancer dans l’aventure, il faut bien comprendre les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Le nom de domaine constitue une adresse mnémotechnique sur Internet, déclinable pour un site web et des adresses électroniques. Il peut faire référence :


-un territoire (.fr = le code de la France, .re = Île de Réunion, .de = celui de l’Allemagne,etc.)



- une nature d’activité (.com pour le domaine commercial, .org pour les organismes à but non lucratif, mais aussi .net, .info, etc.).


La réflexion à mener dans le cadre d’une stratégie de présence sur Internet porte principalement sur le territoire qui devra être couvert par les noms de domaine déposés. En effet, un seul et unique nom de domaine ne suffit pas à se prémunir d’erreurs de saisie de la part des internautes ou de tiers cherchant à bénéficier d’un trafic détourné.


Sur quel élément doit-on communiquer de façon prioritaire ?



Un nom, une marque, un message… Un ou deux mots-clés peuvent être intégrés dans certains noms de domaine afin des les rendre plus explicites tout en augmentant leur impact en termes de référencement. L’extension est aussi être porteuse de sens ou de valeurs.


Jouer sur les variantes syntaxiques avec et sans tiret, phonétiques, au pluriel et au singulier, au masculin et au féminin… Il ne faut pas tout déposer mais il faut avoir pensé à tout.


Le .fr : un nom de domaine pertinent



Dans une optique de conseil, il est nécessaire de mettre en avant les valeurs associées à chaque extension et les réflexes des internautes pour retenir le couple nom de domaine/extension le plus pertinent. En 2010, 2/3 des répondants (soit 62 % des sondés) déclarent opter pour l’extension .fr dans le cadre de l’acquisition d’un nom de domaine. Cet attachement au .fr, se retrouve dans le taux de notoriété, élevé : en effet, 71 % des personnes interrogées savent que les particuliers vivant en France ou les français résidant à l’étranger peuvent déposer un nom de domaine en.fr.



Un constat sans appel qui démontre que pour s’adresser à une cible située en France, rien n’égal le .fr et qu’en règle générale toute communication à destination d’un marché intérieur devrait passer par l’extension du pays concerné. À noter que ce .fr est toujours associé aux valeurs de francophonie (67 % des sondés), d’appartenance (30 % des personnes interrogées) et de proximité (20 % des sondés). Un tiercé dont les valeurs restent inchangées depuis 2006.



Dans la plupart des cas, le .fr est donc la meilleure solution. Il vous reste encore à déterminer ce qui le précède. La suite de l’article se concentre sur le .fr mais ces conseils sont également valables pour les autres extensions.



1-Choisir son .fr.



L’entité souhaitant devenir titulaire d’un .fr doit avoir un lien avec la France (siège social ou antenne commerciale, marque valide sur le territoire français...). Le .fr peut correspondre au nom de l’activité, de l’entité (collectivité, association, société) ou de la marque… mais pas seulement. Cela peut également être le nom d’un projet de communication en cours de développement par exemple.



Choisir un nom implique de bien respecter les droits des autres (personnes, marques et entreprises) et donc d’avoir mené des recherches d’antériorité, tant sur les marques que sur les noms de domaine, avant de vous décider.



2- Vérifier que le .fr souhaité est encore libre.



Pour cela, il suffit de se connecter sur le service de recherche mis en place par l’AFNIC. Le nom souhaité est déjà pris ? Un autre nom approchant est toujours possible (en ajoutant par exemple une indication de temps, de lieu, etc.). Vous pourrez aussi, dans certains cas, envisager d’acquérir le nom de domaine que vous convoitez en vous adressant directement à son titulaire, si celui-ci est disposé à céder son nom de domaine (c’est ce qu’on appelle le « second marché »).



3- Sélectionner la société commerciale



Le « bureau d’enregistrement » de .fr est votre interlocuteur contractuel. Tous les bureaux d’enregistrement ne proposent pas les mêmes services et les prix publics dépendent largement des prestations associées (hébergement de pages web ou de blogs, adresses e-mails, référencement, etc.). On peut estimer que les premiers prix débutent aux environs d’une dizaine d’euros par an. Pour trouver un bureau d’enregistrement travaillant en prise directe avec ses services, l’Afnic propose un moteur de recherche. Un outil indispensable pour se lancer enfin dans l'aventure.



Article sponsorisé


Partage propulsé par Wikio



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: #privateequity : "Il vaut mieux parler de marché européen" Jean-Marc Le Roux (@BainCompanyFR) : https://t.co/wKQ79VYEne
Jeudi 21 Septembre - 17:01
RT @vincent_paes: Valorisation : un difficile retour à la normal https://t.co/o3zZgIJQcs via @MagDecideurs
Jeudi 21 Septembre - 17:01
Onboarding : La technologie, alliée des néobanques face aux obligations réglementaires:... https://t.co/AuTdljeTEM https://t.co/j9N7yitVpY
Mardi 19 Septembre - 11:32
La politique monétaire sur le fil: Plus de deux ans après une création monétaire sans... https://t.co/pQrYU8qK74 https://t.co/JRNX4vZSO9
Mardi 19 Septembre - 11:22





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com