Le fichier positif permettrait l’instauration d’un équilibre de responsabilité entre le client et l’établissement de crédit

28 Juin 2013
Éric Delannoy
Notez



Face à l’endettement des ménages, la proposition de Benoît Hamon pour la création d’un fichier positif fait débat. Il prévoit la création d'un fichier positif pour lutter contre le surendettement des ménages. Le fichier positif bénéficie de solides arguments : dans les pays où il a été implanté, le montant du cumul des créances des clients surendettés a diminué de moitié.

Vingt crédits viables pour compenser le manque à gagner lié à un défaut de paiement

Le fichier positif permettrait l’instauration d’un équilibre de responsabilité entre le client et l’établissement de crédit
De ce fait, si l’impact sur l’évolution du nombre de surendettés fait débat, le fichier positif diminue le nombre de cas critiques. Par ailleurs, on estime que sur 100 clients surendettés, le crédit de trop aurait été refusé dans 56% des cas si l’établissement avait eu connaissance de l’endettement réel du client. Il permet donc une amélioration des pratiques d’octroi de crédit pour lutter contre le mal endettement, avec le risque d’accroitre encore le nombre des exclus du crédit.

Pourtant, le fichier divise les corps de métiers impliqués. Si les banques leaders du marché y voient une perte de leur avantage comparatif lié à leur taille (elles possèdent déjà leur propre fichier en interne, constitué autour de leur clientèle), les acteurs possédant moins de parts de marché y sont au contraire favorables. Du point du vue du consommateur, il faut garder à l’esprit que contrairement à ce qui est généralement admis, les banques n’ont aucun intérêt à sur-endetter leurs clients, au risque d’accroître fortement le coût du risque. Vingt nouveaux crédits viables devront en effet être signés pour compenser le manque à gagner lié au défaut de paiement définitif d’un client.

Un juste équilibre

Les banques et les établissements de crédit sont confrontés en permanence à deux accusations contraires : soit elles excluent les clients du crédit, soit elles les surendettent. La ligne de conduite entre ces deux extrêmes est difficile à tenir. En augmentant l’information disponible pour prendre la décision d’octroi, le fichier positif permettrait l’instauration d’un équilibre de responsabilité entre le client et l’établissement de crédit. Encore faut-il qu’il ne soit pas vidé de sa substance : l’amendement actuellement discuté par l’Assemblée nationale propose d’exclure l’inscription des crédits immobiliers au fichier positif.

Sachant que la quasi-totalité des dossiers en surendettement en comporte un, cette mesure dénaturerait le fichier positif sous prétexte d’économies illusoires sur sa mise en place. Cet outil ainsi amputé justifiera les critiques de ses détracteurs. Sur la question du fichier positif comme ailleurs, les politiques doivent prendre leurs responsabilités en proposant des mesures économiquement viables.

À propos de l’auteur : Éric Delannoy est vice-président de Weave, cabinet de conseil en stratégie opérationnelle.


Éric Delannoy


1.Posté par Françoise Fondadouze le 30/06/2013 12:29

Jeudi, le fichier positif ("la vérole", selon le Président de l'UFC Que-Choisir) a été voté de justesse, Benoît Hamon ayant même fait référence à Nicolas Sarkozy: http://www.credibilis.fr/blog/fichier-positif-1er-round-a-lassemblee-nationale/

On peut espérer qu'entre les députés UMP, radicaux de gauche et écologistes qui n'ont pas voté pour le fichier positif, il s'en trouvera bien 60 pour déposer un recours contre le Conseil constitutionnel. Pour ceux qui veulent connaître les raisons d'un tel recours:

- http://www.credibilis.fr/blog/476/
- http://www.credibilis.fr/blog/le-rachat-de-credit-hors-fichier-positif/

Francoise Fondadouze
Gérante Rainbow Finance

2.Posté par La_rebelle le 15/07/2013 04:00

Vous avez encore confiance dans les banques vous ? Moi non ! De moins en moins, ni dans les banquiers, ni dans les élus !

Surtout depuis que j'ai lu ceci :

"Dans ce même ordre d’idée, le gouvernement français se préparerait à faire un cadeau de 25 milliards d’euros aux banques nationales, en modifiant à leur avantage la part des sommes placées sur les livrets A et de développement durable qu’elles conservent, au détriment de la Caisse des Dépôts à qui elles sont prioritairement destinées, qui aurait pu leur trouver d’autres affectations plus en phase avec les besoins sociaux du moment. Le relèvement du plafond du livret A a eu en effet comme conséquence un afflux de dépôts sur ces livrets, au détriment d’autres produits bancaires. On apprend de Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, qu’il s’agit de contribuer au financement de l’économie, mais la réalité de ce transfert massif ne serait-ce pas d’aider les banques à renforcer leurs fonds propres afin de satisfaire aux obligations réglementaires ? A propos de la TTF, Pierre Moscovici, ministre des finances « pragmatique et réaliste » selon ses dires, n’a-t-il pas expliqué qu’elle « suscitait des inquiétudes quant à l’avenir de la place de Paris et quant au financement de l’économie financière », pour afirmer dans la même veine qu’elle était « excessive » et devait être « améliorée » pour qu’elle « ne nuise pas au financement de l’économie » ? "
http://www.pauljorion.com/blog/?p=56292

Paul Jorion est invité au Parlement Européen le 5 novembre 2013, pour expliquer comment il voit "Le seul moyen qui reste de sauver de sauver l'euro" :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=56275

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Formation professionnelle : Chômage de masse ? Solution de masse !: Jamais le chômage n'a été aussi élevé en...… https://t.co/ejVF8XwzLg
Vendredi 20 Octobre - 16:25
La collaboration : nouvelle martingale des entreprises face aux acteurs du numérique: L’univers de la... https://t.co/OTIXdhUuvT
Vendredi 20 Octobre - 16:10
RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com