Le facteur carbone des principaux producteurs d’électricité européens baisse enfin

19 Décembre 2014
Notez

Le facteur carbone européen chute à 328 kg CO2/MWh en 2013, soit une réduction de 5,2 % par rapport à l’année 2012



En 2013, la production d’électricité des 20 électriciens européens analysés dans l’étude PwC« Carbon Factor » a baissé de 2,5% par rapport à 2012, passant de 2 098 TWh à 2 045 TWh. Il s’agit de la quatrième année de baisse continue de la production, en raison du contexte économique délicat en Europe. Les émissions de CO2 des producteurs d’électricité européens sont, elle aussi, en baisse de 7,6 % sur l’année 2013, passant de 725 millions de tonnes de CO2 (Mt CO2) en 2012 à 671 Mt CO2 l’année suivante. Trois raisons sont avancées par PwC pour expliquer cette baisse : la baisse générale de la production d’électricité en Europe, la hausse du recours aux énergies renouvelables, et principalement la baisse du facteur carbone de l’électricité produite à partir de sources non renouvelables.

Le facteur carbone retrouve son niveau de 2010

Dans un contexte influencé par la crise économique persistante en Europe, les producteurs européens continuent de produire moins d’électricité que les années précédentes. Cette baisse est essentiellement provoquée par les opérateurs suivants : E.ON, RWE, Scottish & Southern, Enel, Fortum et GDF Suez. « Malgré des températures hivernales propices à une croissance de la consommation d’électricité en France et au Royaume-Uni, la crise économique, qui freine particulièrement les économies des pays du Sud de l’Europe (notamment l’Italie et l’Espagne), a eu pour effet de diminuer la production d’électricité globale », explique Olivier Muller, Directeur Strategy chez PwC.

Le Groupe EDF pèse toujours fortement sur la production d’électricité en Europe, conservant sa place de leader dans le classement des producteurs avec 601 TWh produits en 2013, loin devant le second groupe, RWE, qui en a produit 193 TWh. Les émissions de CO2 ont, elles, baissé de 7,6 % par rapport à 2012. RWE, qui a pourtant réduit ses émissions de 11 % par rapport à 2012, reste le premier émetteur en Europe avec 140 Mt CO2, représentant à lui seul environ 21 % des émissions totales du panel étudié et environ 11 % des émissions du secteur à l’échelle de l’Europe des 28. EDF prend la place de GDF Suez dans le top 5 des émetteurs, conséquence d’une réduction de 6,3 % des émissions de GDF Suez, qui a accru sa consommation en énergies renouvelables de 10 % entre 2012 et 2013. 

La moyenne européenne du facteur carbone s’établit pour 2013 à 328 kg CO2/MWh contre 346 kg CO2/MWh en 2012, soit une baisse de 18 kg CO2/MWh (-5,2 %) en un an. Douze des 20 sociétés étudiées présentent une baisse de leur facteur carbone (jusqu’à -21,5 % pour le groupe Iberdrola).Sept entreprises présentent un facteur carbone inférieur au facteur carbone européen, en grande partie du fait de leur mix énergétique composé principalement d’hydraulique et/ou de nucléaire. Pour la deuxième année consécutive, PwC constate que le groupe EDF possède le quatrième meilleur facteur carbone du panel. Aussi, de par son important niveau de production, il contribue de façon très significative à maintenir le facteur carbone moyen européen à des valeurs relativement basses (le facteur carbone hors EDF s’élève à 428 kg CO2/MWh).

La part de l’électricité d’origine renouvelable continue d’augmenter en 2013

Dans le panel étudié par PwC, la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a augmenté de près de 25 % depuis 2008, soit une progression de 4,5 % par an en moyenne sur 5 ans. De 2012 à 2013, la part des énergies renouvelables dans le total d’électricité produite s’est accrue, passant de 19,3 % à 20,6 %. Pour Olivier Muller : « Cette hausse s’explique notamment par une météo favorable avec des précipitations abondantes dans le sud-ouest de l’Europe pour l’année 2013, mais aussi par une hausse de l’éolien. » Il ajoute : « La principale source d’énergie renouvelable reste l’électricité hydraulique avec 14,5 % de la quantité totale d’électricité produite en 2013. » EDP, Iberdrola & Scottish Power et EDF réalisent les plus fortes progressions de production d’électricité d’origine renouvelable (+7 à 9,2 %). EDF prend la tête du panel au regard de la quantité d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables (57 TWh).

Cependant, Starkraft reste l’acteur le plus engagé dans les énergies renouvelables avec une part de 97 % dans son mix énergétique. 
« Alors que le mix énergétique des 20 entreprises du panel évolue vers une hausse de la part de l’énergie renouvelable, le charbon reste un recours attractif pour substituer le nucléaire, et contrarie ainsi la diminution du facteur carbone liée aux efforts réalisés dans le renouvelable », explique Olivier Muller. Le taux actuel de 20,6 % d’électricité de source renouvelable semble en ligne pour atteindre en 2020 les 20 % d’énergie de source renouvelable dans la consommation finale d’énergie (toutes applications : électricité, chaleur, transports). Néanmoins, l’objectif de 21 % d’électricité produite avec des sources renouvelables à partir de 2010, fixé par la Directive 2001/77/CE, n’est toujours pas atteint par le panel.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Peugeot se rêve en nouveau Mercedes: Le chemin sera long mais Carlos Tavares a adopté la... https://t.co/G2s6bb3DxQ https://t.co/LcZCwJnWKW
Mercredi 24 Mai - 12:23
Marchés : des signaux contradictoires qui incitent à la prudence: Les marchés sont... https://t.co/TFPVlixGCt https://t.co/U7h3VVa5Oz
Mercredi 24 Mai - 11:22
66 % des Français disposent d'au moins deux établissements bancaires: En France comme en Europe, l’arrivée des... https://t.co/KOcQ1VhKL1
Mardi 23 Mai - 15:22
La nouvelle norme internationale IFRS 17 révolutionne la comptabilité des assurances:... https://t.co/1bzAov7qif https://t.co/r9UaWk5wiE
Mardi 23 Mai - 14:52





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com