La confiance aux griffes des politiques monétaires

22 Mai 2015
Nicolas Chéron
Notez



Les indices européens ainsi que le Dollar américain consolident ce matin après avoir rallié fortement hier, portés par les propos de Benoit Coeuré au sujet d’un renforcement du programme d’assouplissement quantitatif de la banque centrale européenne à court terme. Ce discours est venu à point nommé alors que l’euro inscrivait de nouveaux records annuels à proximité des 1.15 et que les indices européens n’arrivaient pas à sortir de leurs zones de léthargies. On peut supposer que la BCE tente d’endiguer les spéculations selon lesquelles elle n’aurait plus la main mise sur les marchés, notamment suite aux violents décalages que l’on a pu constater sur les marchés obligataires au début du mois de mai.

La Fed change de ton

De son côté, la FED ne change ni de ton, ni de perspectives. Quels que soient les chiffres économiques, bons ou mauvais, Janet Yellen devrait maintenir le cap ce dont nous aurons confirmation ce soir. Nous avons pu constater ces dernières semaines des chiffres du chômage toujours solides ; quant aux chiffres d’activité, ces derniers sont excusés par des grèves, le froid, la saisonnalité (le Q1 est souvent inférieur aux autres). Autrement dit, les taux américains pourraient être relevés, comme proposé par la Bbanque centrale américaine, ce qu’anticipent de plus en plus les opérateurs au vu des Fed funds. Ci-dessous, voyez à quel point les probabilités de hausse de taux réalisées par RBS ont augmenté ce dernier mois.

Hausse du dollar

La confiance aux griffes des politiques monétaires
Pas étonnant donc que les marchés se focalisent sur les thématiques de début d’année : Hausse du Dollar, hausse des indices, chute de l’euro et baisse du Yen. Au sujet de ce dernier, notons que la paire USD/JPY se dirige vers ses plus hauts annuels après avoir testé à plusieurs reprises le fil du rasoir graphique à 119 JPY. Les opérateurs semblent confiants sur la hausse du Dollar et délaissent complètement la monnaie nippone, historiquement refuge.

Les Banques centrales doivent confirmer leurs objectifs

La confiance aux griffes des politiques monétaires
Parallèlement, à court terme la paire le plus traitée au monde a atteint un pivot à 1.105. Il se pourrait que les opérateurs prennent des bénéfices sur ce seuil en attendant le FOMC. En cas de rupture de ce support, la tendance baissière de moyen terme serait ravivée et les plus bas annuels possiblement visés.
 
En conclusion, les Banques centrales devraient et devront confirmer leurs objectifs et prévisions afin que les tendances en place perdurent. Peu de volatilité attendue ce jour au vue des catalyseurs à venir. Attention aux violents décalages de marché que peuvent entraîner des rendez-vous tels que FOMC et BCE.
 
A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est responsable du département recherche chez CMC Markets France.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Le système redistributif réduit fortement la pauvreté: La Direction de la recherche, des... https://t.co/kHgU9thvTu https://t.co/9PDhpU94Bc
Mardi 25 Juillet - 12:09
Pleins feux sur les actions allemandes: Il y a quinze ans, Tim Albrecht reprenait la... https://t.co/7e4T1ffM6h https://t.co/09sixnz1mx
Lundi 24 Juillet - 17:14
RT @vincent_paes: Family business : la performance dans les gènes https://t.co/c0rFXOmv04 via @MagDecideurs
Lundi 24 Juillet - 10:19
RT @vincent_paes: Les #banques face aux #néo-banques : match nul ! https://t.co/38FF59tez0 via @MagDecideurs
Lundi 24 Juillet - 10:19





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com