Faire du business avec les sociétés allemandes

28 Mai 2013
Laurent Garin
Notez



Comme chacun sait l’Allemagne est un partenaire économique essentiel de la France. Les échanges et les partenariats sont importants depuis plusieurs décennies. Pourtant à trop croire que l’on connaît l’Allemagne par ce qu’on en entend dans les médias, on oublie souvent que l’Allemagne reste un pays étranger dans lequel les pratiques business et l’art de vivre diffèrent des pratiques françaises. Un exemple parlant est notamment la tenue d’une réunion Outre-Rhin. Voici les éléments clés pour réussir !

1- Préparation

Faire du business avec les sociétés allemandes
Les allemands, comme les scandinaves, mettent un point d’honneur à bien préparer les réunions ; pour les rendre fructueuses et constructives. Il n’est pas question de tomber dans le syndrome de la réunionite. Chaque réunion a un objet précis et un objectif. Ainsi, en amont de la réunion, un ordre du jour précis sera adressé à chaque participant ; afin que chacun puisse apporter des précisions voire des contre-propositions si nécessaire. Dans l’ordre du jour, seront précisés les noms et titres de tous les participants. La salle de réunion sera propre et si possible lumineuse ; et l’on aura pris soin de mettre à disposition des participants du café, du thé, de l’eau, des biscuits et des fruits. Si les allemands et les scandinaves sont pointilleux sur la préparation et la tenue des réunions ; ils attendent en retour le même comportement de la part des français avec qui ils auraient à collaborer.

2- Déroulement

Contrairement aux pays latins qui considèrent le quart d’heure de retard comme de la politesse ; en Allemagne ou en Scandinavie, il est bienvenu d’arriver 5 mn avant l’heure de la réunion. La ponctualité et le respect des timings sont rigoureusement respectés. La réunion débute par une présentation formelle des participants et la raison qui explique la pertinence de leur présence. Puis, on passe en revue l’ordre du jour. En cas d’urgence, il sera possible à ce moment de demander à rajouter le sujet « prioritaire » qui sera traité en fin de réunion.
Le but des réunions est d’avancer sur les sujets. Les interlocuteurs sont donc là pour donner ou obtenir un accord sur les décisions portées dans l’ordre du jour et sur le plan d’actions proposées.

En aucun cas, c’est un « brainstorming » comme chez les français. De même, on évitera un maximum les digressions. « Straight to the point », ce qui peut être considéré comme de l’agression par les Français. En conséquence, la discussion peut être très animée, le sens de la diplomatie et l’art oratoire n’étant pas des méthodes utilisées par les allemands ou les scandinaves. Ils préfèrent l’efficacité.

3- Fin et suivi

Il est essentiel que la réunion conserve tout du long un ton cordial. Ainsi, l’agressivité éventuellement ressentie devra être gommée avant de se quitter. En fin de réunion, un point sera fait sur les décisions prises à réaliser. Un compte-rendu complet sera également à adresser dans les 48h.

À propos de l'auteur : Laurent Garin est senior adviser chez Relecom & Partners.


Laurent Garin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Qui emprunte en Belgique ?: Les Belges ont été nombreux en 2016 à souscrire un crédit... https://t.co/kev2vryAj9 https://t.co/KIDRVPFrfc
Jeudi 17 Août - 11:07
41 € / mois pour les contenus culturels numériques: PayPal révèle aujourd'hui une... https://t.co/J0aR6JP5Kx https://t.co/tGx5XpjRdI
Mercredi 16 Août - 14:17
Les Français et le déménagement: Trois millions de ménages français déménagent chaque... https://t.co/9SgguvelIs https://t.co/ozssnk8moh
Mercredi 9 Août - 17:27
L’Europe veut être à la pointe en matière de finance durable: Le groupe d’experts à haut... https://t.co/NAo6zGwkbj https://t.co/vUUOrKXa4Y
Mardi 8 Août - 16:52





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com