Élections et marchés

8 Mai 2012
Notez



Entre les deux tours, l’UMP avait menacé sur les répercussions financières d’une victoire de la gauche à l’élection présidentielle. Qu’en est-il réellement ? Si les Bourses se sont bien effondrées, ce n’est pas à cause de l’élection de François Hollande. Il faut plutôt regarder du côté de la Grèce. L’impact de l’élection présidentielle, positif ou négatif, lui, se verra sur plus long terme.

Anti-européen et anti-austérité

Élections et marchés
Au lendemain de la victoire de François Hollande en France et du succès des partis opposés à l'austérité en Grèce, les marchés financiers se sont affolés. À Paris, le Cac a ouvert ce lundi en baisse de - 1,57 %. Vendredi, il avait déjà lâché 1,90%. Les valeurs bancaires n’ont pas été épargnées : BNP Paribas (-2,91 % à 28,15 euros), Crédit Agricole (-5,90% à 3,43 euros) et Société Générale (-3,44% à 16,70 euros). En Grèce, l’Athex chutait de 7,6 % tandis que, dans le même temps, l'indice des bancaires s’effondrait de 18,5%.

Si les Bourses ouvrent en baisse après les élections dans ces deux pays, il semble que ce soit surtout en raison des incertitudes liées à la dette grecque. Les marchés européens avaient intégré la victoire de François Hollande en France. Pour les investisseurs, le principal risque serait l'éclatement de la zone euro avec l'arrivée au pouvoir de partis politiques anti-européens ainsi que les conséquences sur d'autres pays fragiles en Europe,. L'incertitude est donc plus forte que jamais après l'élection en Grèce qui a vu la victoire de partis politiques à la fois anti-européen. et anti-austérité.

Et les notes ?

Hier, le taux d'emprunt français partait légèrement à la hausse dans un marché qui avait déjà anticipé la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. Dès la semaine dernière, les marchés avaient anticipé l'issue de cette élection. Malgré les incertitudes sur les mesures que prendra le futur gouvernement, la dette française attirait les investisseurs et le pays empruntait avec des coûts en baisse.

Hier, l'agence d'évaluation financière Standard & Poor's, qui avait, en janvier, retiré à la France sa note maximale "AAA", a indiqué ce lundi que l'élection de François Hollande à la présidence n'avait pas "d'impact immédiat"sur la note du pays ou sa perspective d'évolution. La note de la France, actuellement de "AA+" pour sa dette à long terme, est toutefois affublée d'une "perspective négative". "Nous pensons toujours qu'il y a au moins une chance sur trois pour que soyons amenés à abaisser la note à long terme de la France cette année ou en 2013", poursuit Standard & Poor's dans son communiqué de presse.

           


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Juillet 2014 - 00:02 M&A : les valorisations continuent de s'envoler


Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com Forum et questions réponses sur l'economie .forum economie



Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Les nouveaux défis des TPE: Evolution des ventes, comportement des consommateurs, typologie de la concurrence,... http://t.co/PK6ELx4QiN
Mardi 29 Juillet - 23:54
Taux à dix ans français au plus bas : un record dont il ne faut pas se réjouir: La très paradoxale faiblesse des... http://t.co/JOvgZ6cKmc
Mardi 29 Juillet - 23:30
Des chewing-gums, des mirabelles, des touristes et des cybercriminels: Chaque semaine, retrouvez notre sélection... http://t.co/8EiCCuryzm
Samedi 26 Juillet - 00:21
Économisez un plein d’essence par an en vérifiant la pression de vos pneus !: Durant les vacances d’été, les... http://t.co/VrhRRwjYcM
Jeudi 24 Juillet - 11:55






Lexique de Sciences économiques et sociales


bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com