Colocation : stabilité des loyers

11 Juin 2013
Notez



Présent sur quatre pays européens (Angleterre, Espagne, France, Italie), Appartager.com, site de colocation sur internet, constate une stabilité des loyers européens depuis 2012 profitant d'une augmentation conjointe de l'offre et de la demande. Bien moins marquée que par le passé, la saisonnalité représente néanmoins un paramètre du marché de la colocation invariablement commun à chaque pays.

Augmentation de l'offre et de la demande à l'approche du pic estival

Colocation : stabilité des loyers
À l'approche du pic estival de la colocation, l'Angleterre (#2), l'Espagne (#6) et l'Italie (#9) figurent en bonne place dans le top10 des destinations les plus prisées par les jeunes expatriés français. L'occasion de prendre connaissances des tendances actuelles de la colocation européenne. Ces prochaines semaines, à l'approche de la fin de l'année universitaire, de nombreux jeunes diplômés de toute l'Europe envisagent de vivre une expérience à l'étranger ; certains seront à la recherche d'un emploi saisonnier ou d'un stage alors que d'autres y prépareront la suite de leurs études.

Lors de cette période d'expatriation de longue ou de courte durée (plus de 2000 jeunes Français se sont expatriés en 2012), où la mobilité étudiante devrait encore progresser, se pose la question essentielle et récurrente du logement. Flexible et économique, la colocation est sans doute la solution que privilégient de très nombreux jeunes. Traditionnellement, l'afflux de ces nouveaux arrivants dope les échanges sur le marché de la colocation en s'accompagnant d'une importante hausse conjointe de l'offre et de la demande qui devrait satisfaire assurément chaque partie.

La colocation européenne par villes

Globalement, depuis décembre 2012, Appartager.com constate une stabilité, réelle pour certains pays, plus relative pour d'autres, des loyers moyens de la colocation. À l'exception de l'Espagne, dont le loyer moyen a augmenté de près de 6 % en 6 mois, les 3 autres pays concernés (France, Grande-Bretagne et Italie) affichent une stabilité encourageante. Sans surprise, la Grande-Bretagne enregistre les prix les plus élevés, même si, depuis un moins, une légère baisse est à noter (451 € en mai contre 456 € en décembre 2012). La France occupe la seconde place avec un loyer moyen de 400 €, inchangé depuis juin 2012. Viennent ensuite l’Italie, 350 €, et enfin l'Espagne qui avec 275 € connait sa moyenne la plus haute depuis un an.

Colocation : stabilité des loyers
Capitale nationale, capitale économique, pôle universitaire ou culturel… Les prix à la colocation se justifient au regard de l'attractivité d'une ville et de son positionnement sur le marché immobilier national. Cette conformité au marché locatif traditionnel reproduit les mêmes effets, à savoir que les capitales nationales restent invariablement les villes les plus demandées donc les plus chères, à l'instar de Londres, très largement au-dessus des autres capitales, Paris ou Rome.

Ce classement par ville confirme et amplifie celui des loyers moyens par pays. Entre la Grande-Bretagne, la France et l'Italie, on constate un écart constant de près de 50 €. Dans une situation économique particulièrement difficile et suite à l'écroulement de son marché immobilier (surabondance de logements vides ne trouvant pas preneurs), l'Espagne, bien que décrochée, est le seul pays qui enregistre une augmentation constante depuis fin 2012.

L'offre et la demande en Europe au premier semestre 2013

Un premier constat s'impose : au mois de mai 2013, les volumes d'offres et de demandes en colocation augmentent conjointement et suivent une courbe ascendante. Étonnamment, seule la Grande-Bretagne enregistre un recul, toutefois minime, de son offre (- 0,8%) entre avril et mai 2013. Sur cette même période, l'offre en France progresse de plus de 11 %, de 15 % en Italie et de 11 % en Espagne. Dans le même temps, la demande épouse globalement la même progression : quasi nulle en Grande-Bretagne (0,6%) et assez forte dans les autres pays. Ces augmentations parallèles de l'offre et de la demande garantissent l'équilibre du marché de la colocation et par conséquent, une certaine stabilité des loyers.

Colocation : stabilité des loyers
Fin mai 2013, la France, où la colocation est une pratique encore jeune par rapport à la Grande-Bretagne ou même l'Italie, se place au second rang derrière la Grande-Bretagne avec 22 791 demandeurs enregistrés sur Appartager.com. D'autre part, en France et en Grande-Bretagne, la demande est près de 2,5 fois supérieure à l'offre. Alors, qu'en Italie et en Espagne, leurs volumes respectif restent sensiblement équivalents. Au niveau de l'offre, la progression reste constante, tendant ainsi à démontrer que la colocation gagne du terrain dans l'esprit des propriétaires, toujours plus nombreux à choisir les avantages financiers qu'offre cette pratique.

La colocation séduit de plus en plus de Français

Depuis 2012, Appartager.com constate, une réduction récurrente des périodes creuses, se traduisant par une augmentation du nombre d'offres et de demandes en janvier suivi d'un bref fléchissement en février avant de repartir à la hausse dés le mois de mars et d'atteindre son pic traditionnel à l'approche de l'été et du calendrier universitaire. Voilà qui tend à confirmer, sans toutefois en bouleverser son caractère saisonnier, le succès grandissant de la colocation auprès de nouveaux utilisateurs. Cette croissance de l'offre et de la demande, uniformément répartie tout au long de l'année, tient en grande partie à l'émergence de propriétaires-bailleurs louant une partie de leur habitation principale (+14 % en 2013) et de jeunes actifs (+10%) de plus en plus séduit par les avantages de la colocation. Ces nouveaux usagers, directement impactés par la crise économique et du logement, trouvent avec la colocation un compromis « gagnant-gagnant » pour faire face efficacement aux difficultés du moment.




1.Posté par Adrien le 13/06/2013 11:48

Et la collocation a encore un bel avenir devant elle puisque ce n'est pas pour demain que les étudiants pourront se permettre de plus gros budgets pour leur logement. Par contre, je constate que les coûts d'une colocation peut fortement varier d'une ville à une autre. Il faut donc prendre les moyennes nationales avec des pincettes ;)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



La voiture du futur coûte cher aux constructeurs: En retrouvant les niveaux de vente... https://t.co/XqB59AbjAU https://t.co/WQnLDsDUsN
Vendredi 21 Juillet - 16:08
RT @AEGRW: #EGA : je prends la parole sur @ecoetsociete #Hulot #alimentation #EGADiversité @Min_Agriculture @EGAlimentation https://t.co/l9…
Jeudi 20 Juillet - 10:35
Les dépréciations de goodwill du CAC 40 reculent de 13,4 %: Pour la 4ème année... https://t.co/RvivfDyMyu https://t.co/5bBHdM581c
Mercredi 19 Juillet - 12:29
Les sociétés d’assurances dominent la couverture des risques sociaux: En 2015, les... https://t.co/rSh3UlXuY0 https://t.co/5Gda3GLojF
Mercredi 19 Juillet - 12:19





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com