Augmenter le taux d’emploi des seniors : un autre moyen pour financer les retraites

22 Février 2010
Notez

Le débat sur les retraites ne date pas d’hier. Il y a deux ans déjà, le gouvernement explorait les différentes pistes envisageables : allongement de la durée de cotisations, hausse des versements et baisse des pensions. Une autre piste avait été alors envisagée : améliorer l’insertion professionnelle des seniors. En France, seulement 38 % des 55-64 travaillent. Malheureusement, le gouvernement semble aujourd’hui se focaliser sur l’augmentation de la durée de cotisations.



Article publié pour la première fois le 19/02/2008

Augmenter le taux d’emploi des seniors : un autre moyen pour financer les retraites
Pendant longtemps, le gouvernement pensait que le seul moyen pour financer les retraites était d’augmenter la période de cotisation. Mais ce vendredi, dans un interview sur i-Télé, Raymond Soubie, le conseiller social de Nicolas Sarkozy, a déclaré que le gouvernement souhaitait désormais améliorer l’emploi des plus de 55 ans avant d’envisager de relever l’âge légal de départ à la retraite.

Allonger la durée de cotisation ne suffit pas si le taux d’emploi des 55-64 ne suit pas. En France, il n’est que de 38,1%, contre 43,6% pour la moyenne des pays de l’Union européenne. Cette contradiction, soulignée par les syndicats depuis un moment, est enfin partagée par l’Elysée. Ainsi, le gouvernement rejette, pour l’instant, la proposition de Laurence Parisot, la présidente du Medef, d’augmenter l’âge légal de la retraite à 62 voire 63 ans, préférant s’orienter dans une autre voix.

Raymond Soubie a déclaré qu’il fallait trouver « comment améliorer l’emploi des seniors de telle manière qu’il y ait la possibilité de travailler plus longtemps ». Première piste évoquée par le gouvernement : inciter les entreprises à garder et à embaucher des seniors. Pour cela, le ministère du Travail et de la Solidarité travaille sur un système de bonus-malus qui agirait sur les charges de l’employeur. Reste à espérer que les entreprises ne préfèrent pas payer les malus, comme c’est actuellement le cas pour les handicapés.




1.Posté par RIB le 23/02/2010 07:13

il suffit de fréquenter des associations de seniors en recherche d'emploi pour se rendre compte que le blocage, essentiellement en France, est bien
ancré dans l'Entreprise. (Centaine de cv pour ingénieurs qui se voient proposer 5 offres à l'Etranger et aucune en France).

Les consèquences sont sociales (le senior a des enfants continuant leurs études et des parents à soutenir - un échange entre générations est malheureusement moins possible - etc) et financières, pour les caisses et les familles

La seule solution est de promouvoir par exemples (et ils sont nombreux - écrivains - artistes - philosophes - scientifiques - ingénieurs) des personnes qui servent de "locomotives", par leur âge,

Cette mentalité très Francaise et "arriérée" car la France en subira les consèquences, (que la crise soit terminée ou non.) est humainement et économiquement inadmissible - nous ne parlons pas du travailleur de force
fatigué et usé à 55ans mais de nombreuses personnes ayant encore des
capacités et refusées sur le marché du travail.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com